Share this page

IFC conclut un accord en soutien à un meilleur climat d'investissement favorable à la croissance économique en Côte d'Ivoire

Abidjan, Côte d'Ivoire, 17 mai 2013 - IFC, un membre du groupe de la Banque mondiale, a conclu aujourd'hui un accord de coopération afin de travailler avec le gouvernement ivoirien à la simplification des réglementations d'entreprise, ce qui permettra d'améliorer le climat d'investissement du pays, de renforcer son secteur privé et de contribuer à la croissance économique.
Jean-Philippe Prosper a signé le contrat au nom d'IFC au cours de sa première visite en Côte d'Ivoire en tant que Vice-président régional d'IFC. M. Prosper a rencontré des hauts représentants du gouvernement, y compris le Premier ministre et le ministre des Finances, Daniel Kablan Duncan, et s'est engagé à augmenter les investissements d'IFC et à fournir au pays une assistance sous la forme de services-conseil.
« La Côte d'Ivoire est l'une des économies les plus importantes d'Afrique de l'Ouest, et ce nouvel accord appuiera sa stratégie visant à introduire un cadre juridique et réglementaire applicable aux entreprises plus simple et plus transparent », a déclaré M. Prosper, Vice-président d'IFC pour l'Afrique subsaharienne, l'Amérique latine et les Caraïbes. IFC s'est engagé à travailler avec le gouvernement et des partenaires du secteur privé à soutenir les secteurs essentiels, et notamment les infrastructures, l'agro-industrie et les petites entreprises.
IFC s'est rapidement réengagé en Côte d'Ivoire après la crise politique de 2010-2011, et a depuis investi près de 200 millions d'USD dans les secteurs agroalimentaire, financier et des infrastructures du pays.
L'assistance d'IFC dans le développement de la centrale thermique d'Azito pour la doter d'une capacité de 427 MW contribue à améliorer l'accès à l'électricité dans le pays.
Les équipes de services-conseil d'IFC participent au renforcement des petites entreprises en Côte d'Ivoire par le biais de programmes de crédit-bail et de formation à la gestion d'entreprise. IFC travaille avec le gouvernement à simplifier les réglementations fiscales et les réglementations relatives à l'octroi de licences et aux inspections, qui viennent souvent augmenter le coût des affaires.
La Côte d'Ivoire est également l'un des huit pays bénéficiant de l’appui de l'initiative en faveur des États touchés par les conflits en Afrique (CASA), qui soutient la croissance du secteur privé, la création d'emplois et l'augmentation des investissements dans les pays en sortir de conflit. L'initiative CASA bénéficie du soutien de l'Irlande, des Pays-Bas et de la Norvège qui sont les bailleurs du projet.
À propos d'IFC
IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement au service exclusif du secteur privé. Elle aide les pays en développement à atteindre une croissance durable en finançant des investissements, en mobilisant des capitaux sur les marchés financiers internationaux et en fournissant des services-conseil aux entreprises et aux pouvoirs publics. Au cours de l’exercice 2012, IFC a porté ses investissements à un niveau record de plus de 20 milliards de dollars en exploitant les capacités du secteur privé pour créer des emplois, stimuler l’innovation et résoudre les problèmes de développement les plus pressants. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site : www.ifc.org et www.ifc.org/africa .
Restez connecté