Share this page

IFC contribuera à l’amélioration de l’accès au financement au Burundi grâce à la mise en place d’un Registre des Suretés Mobilières

Bujumbura, Burundi, le 16 avril 2014 – IFC, institution membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé aujourd’hui qu’il aiderait le Burundi à se doter d’un registre des suretés mobilières, soutenant ainsi la croissance des petites et moyennes entreprises (PME) dans le pays en leur permettant d’accéder au crédit en utilisant comme garanties des véhicules, de l’équipement ou d’autres biens meubles. Un accord de coopération portant sur cette assistance technique a été signé entre la Banque de la République du Burundi et l’IFC.
La création du registre élargira considérablement l’accès au financement au Burundi, renforçant ainsi l’infrastructure financière du pays, consolidant la transparence du système de crédit et contribuant à la croissance économique. D’ici 2017, le projet vise à toucher plus de 2 000 petites entreprises avec un financement de 200 millions d’USD.
« Le système de registre des suretés mobilières fait partie de la stratégie d’IFC au Burundi qui soutient les PMEs rencontrant souvent des difficultés à obtenir le financement dont elles ont besoin pour se développer. IFC a soutenu avec succès le développement de registres de garanties centralisés dans d’autres pays notamment la Chine, le Ghana, le Vietnam et récemment le Libéria où ils soutiennent le développement du secteur privé. » », a déclaré Madame Oulimata Sarr, Coordonnatrice Pays de l’IFC.
« Le Burundi s’efforce de créer les conditions favorables au développement du secteur privé et à la création d’emploi, notamment en améliorant l’accès des petites entreprises au financement. Notre partenariat avec IFC visant à créer un registre de suretés mobilières permettra aux entreprises d’utiliser leur matériel, leur stock et même les récoltes comme garanties pour obtenir des prêts. », a déclaré Madame Aimée Laurentine Kanyana, Vice Gouverneur de la Banque de la République du Burundi.
IFC travaillera avec les partenaires du secteur public et privé au Burundi pour développer un cadre juridique approprié applicable aux prêts basés sur des biens meubles. IFC renforcera la capacité de la Banque de la République du Burundi, formera les membres de la Chambre Fédérale de Commerce et d’Industrie du Burundi ainsi que d’autres institutions pour les aider à mieux comprendre et utiliser le registre.
IFC est actif au Burundi par le biais d’un certain nombre d’autres programmes de services-conseil qui soutiennent la croissance des petites et moyennes entreprises en élargissant leur accès au financement et en améliorant le climat d’investissement du pays.
Le Burundi est également l'un des neuf pays soutenu par l’Initiative en faveur des États affectés par des conflits en Afrique (CASA) d’IFC qui aide les pays à reconstruire et à renforcer leur secteur privé. CASA et ses partenaires donateurs l'Irlande, les Pays-Bas et la Norvège soutiennent également la création d’un Registre des Suretés Mobilières du Burundi.
A propos d’IFC
IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale, est la principale institution internationale de développement au service du secteur privé. Travaillant avec des entreprises privées dans plus de 100 pays, IFC utilise son capital, son expertise et son influence pour aider à éliminer l'extrême pauvreté et à promouvoir la prospérité. En 2013, ses investissements ont atteint un niveau record de près de 25 milliards de dollars, tirant parti du secteur privé pour créer des emplois et relever les défis de développement les plus urgents de la planète. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.ifc.org .
Restez connecté