Share this page

IFC et le Gouvernement du Chad lancent un système de crédit-bail afin d’aider le secteur des petites entreprises à se développer

Ndjaména, Tchad, 17 juin 2014 - IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, a signé aujourd'hui un accord de coopération avec le ministère du Plan et de la Coopération internationale visant à poser les bases d'un système de crédit-bail destiné à faciliter l'accès des petits entrepreneurs au financement afin de renforcer et développer leurs entreprises.
Le crédit-bail est une solution de financement innovante pour les petites et moyennes entreprises qui manquent souvent d'antécédents en matière de crédit ou de garanties suffisantes, ces références étant exigées par la plupart des banques afin de financer le matériel nécessaire à une meilleure productivité.
« Le crédit-bail est un instrument financier particulièrement utile pour les petites et moyennes entreprises au Tchad parce qu'elles manquent souvent d'antécédents en matière de crédit ou de garanties suffisantes leur permettant d’accéder aux formes de financement traditionnelles. Nous exprimons notre reconnaissance à IFC qui nous aide à instaurer le crédit-bail au Tchad », a déclaré Mme Mariam Mahamat Nour, ministre du Plan et de la Coopération internationale du Tchad.
L'Africa Leasing Facility (Système de Crédit-bail Afrique) d'IFC contribue à créer un environnement favorable en termes de législation et de réglementation applicables au crédit-bail, propose aux parties prenantes du crédit-bail un renforcement de leurs capacités  et mobilise les investissements dans le secteur du crédit-bail du continent.
 « Les pays qui cherchent à reconstruire et diversifier leur économie, comme le Tchad, ont tout à gagner à ce que les dirigeants des petites entreprises aient un meilleur accès au matériel, en particulier dans les secteurs de l'agro-industrie, des mines et de l’électricité. Si les instruments financiers nécessaires sont à leur disposition, les entrepreneurs tchadiens ont une capacité d'action susceptible d'avoir des répercussions considérables sur l'économie et de jouer un rôle important dans le développement futur du pays », a déclaré Henri E. Rabarijohn, le responsable pays d'IFC pour le Cameroun, le Tchad, la République du Congo, la Guinée Équatoriale, le Gabon et Sao Tomé-et-Principe.
Au cours des cinq dernières années, l'Africa Leasing Facility d'IFC a formé plus de 10 000 dirigeants de petites entreprises au cours de presque 250 cessions de formation, a contribué à l'adoption de 16 lois sur la règlementation et la fiscalité liées au crédit-bail et a mobilisé des investissements dans cinq projets de crédit-bail en Afrique sub-saharienne d'une valeur de près de 27 millions d'USD.
Le programme ALF II est soutenu par le SECO, Secrétariat d'État à l'économie de Suisse. Pour plus de renseignements, veuillez consulter : www.ifc.org/africaleasing .
À propos d'IFC
IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement exclusivement dédiée au service du secteur privé. Travaillant avec des entreprises privées dans plus de 100 pays, IFC utilise son capital, son expertise et son influence pour aider à éliminer l'extrême pauvreté et à promouvoir la prospérité. En 2013, ses investissements ont atteint un niveau record de près de 25 milliards de dollars, tirant parti du secteur privé pour créer des emplois et relever les défis de développement les plus urgents de la planète.  Pour plus d'informations, veuillez vous rendre sur le site www.ifc.org
Autres liens
www.youtube.com/IFCvideocasts ifc.org/SocialMediaIndex