Share this page

IFC évaluera la faisabilité du projet d'aménagement hydroélectrique de Sounda en République du Congo

Washington, 11 octobre 2014 —IFC, une organisation membre du Groupe de la Banque mondiale, a signé aujourd'hui un Accord de prestation de services avec le Gouvernement de la République du Congo, afin de réaliser des études de faisabilité pour évaluer le potentiel d'un projet d'aménagement hydroélectrique, comprenant de solides garanties environnementales et sociales, dans les Gorges de Sounda, sur le fleuve Kouilou. Ce projet permettra de faire face aux importantes pénuries d'électricité affectant les services publics, les ménages, et les entreprises du pays.
Environ 35% de la population nationale a accès à l'électricité. Surmonter ce déficit est l'un des principaux objectifs de développement du Congo. Le projet  Sounda pourra apporter une contribution significative en fournissant une source d'énergie renouvelable à faible coût, ainsi qu'en augmentant la capacité de production énergétique, afin de répondre à une demande en croissance rapide.
IFC étudiera l'ensemble des scénarios possibles pour la construction d'un barrage et d'une centrale hydroélectrique dans les Gorges de Sounda. Il entreprendra des études techniques, environnementales, sociales, de marché et juridiques.
En vertu de l'Accord, le Gouvernement a accepté que l’audit préalablesera effectuée par IFC conformément aux normes de performance de l’organisation.
Les études seront réalisées au cours des 18 prochains mois et formeront un ensemble d'information absorbée qui permettra au Gouvernement de déterminer la taille appropriée du projet, basé sur les risques environnementaux et sociaux et la quantité d'électricité qui pourra être raisonnablement absorbée par des acheteurs. IFC envisagera également des options pour le développement du projet, notamment par le biais des marchés publics et des partenariats public-privé.
« Le développement de cette nouvelle source d'énergie fiable et renouvelable est une priorité pour le Gouvernement de la République du Congo. Cette source encouragera de nouveaux investissements dans le pays et apportera l'énergie nécessaire pour accélérer notre développement social et économique », a déclaré Jean-Jacques Bouya, Ministre à la Présidence de la République, Chargé de l'Aménagement du Territoire et de la Délégation Générale aux Grands Travaux.
« L'accord entre IFC et la République du Congo est une première étape importante dans l'évaluation de la viabilité du projet d'aménagement hydroélectrique de Sounda », a déclaré Jean Philippe Prosper, vice-président d'IFC pour les Services mondiaux à la clientèle, «Nous avons convenu avec le Gouvernement d'évaluer le potentiel du projet, afin d'obtenir des résultats significatifs de développement à long terme, tout en minimisant les impacts environnementaux et sociaux a-t-il renchéri.
IFC s'engage à jouer un plus grand rôle au Congo. Lors de sa visite à Brazzaville au début de cette année, M. Prosper a exploré d'autres possibilités de partenariat entre IFC et la République du Congo. Il a rencontré le président Denis Sassou Nguesso pour discuter des priorités du Gouvernement, ainsi que des chefs d'entreprises pour discuter des besoins des investisseurs.
A propos d'IFC
IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement au service du secteur privé. Travaillant avec des entreprises privées dans plus de 100 pays, IFC utilise son capital, son expertise et son influence pour aider à éliminer l'extrême pauvreté et à promouvoir la prospérité. Pendant l'année fiscale 2014, nous avons fourni plus de 22 milliards de dollars en financement pour améliorer les conditions de vie dans les pays en développement, et pour relever les défis les plus urgents de développement. Pour plus d’informations, veuillez vous rendre sur le site www.ifc.org .