Share this page

IFC investit dans SMTP pour soutenir l'agroalimentaire à Madagascar

Antananarivo, Madagascar, 21 mars 2015 - IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et le Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire ont signé aujourd'hui un protocol d’investissement de 3 millions d'USD dans le groupe SMTP pour développer les exploitations avicoles de la société à Madagascar, dans le but de créer des emplois, d'augmenter l'offre de produits alimentaires et de soutenir la reprise économique dans le pays. Le financement sera émis en Ariary malgaches, contribuant ainsi à limiter le risque de change encouru par SMTP.  
Trois des filiales du Groupe SMTP - Agrifarm, Agrival et Mabel - bénéficieront de l'investissement. Les entreprises utiliseront les fonds pour doubler la production de poussins d'un jour et accroitre l'offre d'aliments pour animaux, et mettront en place un abattoir de poulets moderne, qui fournira plus de 15 000 tonnes de viande de poulet par an.
L'expansion de SMTP soutiendra également les agriculteurs à Madagascar qui fournissent du maïs pour la production d'aliments pour animaux. A mesure que les exploitations avicoles du Groupe se développeront, il est prévu que le nombre d'agriculteurs fournissant du maïs et d'autres intrants augmente, passant de 1 200 à 4 000. SMTP conseillera les agriculteurs sur la façon d'accroitre leur productivité et leurs recettes, en leur fournissant une assistance pratique, des engrais et des intrants agricoles.
IFC conseillera SMTP sur la conception de la nouvelle exploitation avicole et du nouvel abattoir de volailles, en veillant à ce que les installations respectent les normes internationales hygiéniques et sanitaires requises pour les exportations de viande.  
Danil Ismael, le Président de SMTP, a déclaré : « L'investissement permettra à SMTP d'étendre ses exploitations avicoles malgré l'environnement économique difficile à Madagascar. Nous nous sommes engagés à travailler en étroite collaboration avec IFC afin d'adopter les meilleures pratiques internationales, de sorte à pouvoir offrir des produits alimentaires de grande qualité aux consommateurs malgaches ».  
Oumar Seydi, le Directeur d'IFC pour l'Afrique orientale et australe a déclaré : « L'investissement d'IFC et du Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire dans SMTP soutient la croissance d'une entreprise locale, ce qui permettra d’augmenter l'offre de produits alimentaires, de créer des emplois et de soutenir des milliers d'agriculteurs à Madagascar. En respectant les meilleures pratiques internationales, SMTP contribuera à faire du secteur agroalimentaire de Madagascar un secteur compétitif au niveau mondial, ce qui est vital pour la reprise économique du pays ».
Satyam Ramnauth, le Manager d‘IFC à Madagascar a déclaré : «L’investissement d’IFC et du Programme mondial pour l ‘agriculture marquent l’engagement stratégique pour le secteur  agricoles et de transformation agro-alimentaire, dont l’effet multiplicateur peut faire replier la pauvreté et améliorer les revenues des paysans. ».
Le soutien apporté au secteur agroalimentaire sur l’ensemble de la chaine de valeur est une pierre angulaire de la stratégie d'IFC en Afrique. L'agriculture emploie plus de la moitié de la population active en Afrique, et a un fort impact sur les micro-, petites et moyennes entreprises.
A propos d’IFC
IFC (Société financière internationale), un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la plus importante institution internationale d’aide au développement au service du secteur privé dans les pays émergents. IFC travaille avec plus de 2 000 entreprises dans le monde et mobilise son capital, son expertise et son influence pour créer des opportunités là où elles font défaut. Au cours de l’année fiscale 2015, IFC a consacré près de 18 milliards de dollars d’investissements à long terme pour accroître la capacité du secteur privé à participer aux efforts mondiaux de lutte contre la pauvreté et plus de prospérité partagée. Pour plus d’informations, visitez le site www.ifc.org