Share this page

IFC déterminée à soutenir davantage le développement du Congo

Brazzaville, Congo, 9 juin 2014 -- IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé ce jour sa détermination à appuyer davantage le développement de l’économie du Congo avec un accent particulier sur les infrastructures, les industries extractives, l’agroindustrie, la finance et la santé, au moyen de projets favorisant l’amélioration des services, la création d’emplois et la croissance des entreprises congolaises.
Au cours d’une journée portes ouvertes tenue à Brazzaville, IFC et les représentants du gouvernement et du secteur privé congolais ont discuté des moyens idoines de soutien au développement du secteur privé congolais de manière à favoriser la stabilité et le développement durable.
Henri Rabarijohn, Représentant Régional pour l’Afrique Centrale, a déclaré : « IFC et la République du Congo entretiennent un partenariat de longue date que nous entendons renforcer. Notre stratégie dans ce pays consiste à fournir des services d’investissements et de conseil destinés à développer les petites entreprises, améliorer le climat des investissements, et contribuer à la réalisation de projets infrastructurels d’envergure, notamment par le biais de partenariats public-privé. Nous nous félicitons de l’engagement affirmé du Gouvernement de la République du Congo pour la recherche de solutions devant  faciliter la diversification de l’économie ».
D’après Léon Raphaël Mokoko, Ministre Délégué en charge du Plan et de l’Intégration, « le gouvernement de la République du Congo se félicite du développement du partenariat avec IFC, particulièrement dans le domaine du développement des infrastructures, mais également dans la recherche de solutions pour le renforcement des petites et moyennes entreprises, moteur de développement. »
Les équipes des services de conseil de IFC s’attèlent en ce moment même au développement des petites entreprises au Congo à travers des programmes de formation en gestion tels que le Business Edge ™ et la boîte à outils des PME. Un projet Business Edge initial est actuellement en cours de réalisation avec Minoteries du Congo (Minoco) , une minoterie de blé.
IFC assiste également le gouvernement congolais dans la réalisation des réformes de l’OHADA, entres autres réformes destinées à accroitre le commerce, attirer l’investissement et  permettre aux entreprises de mener plus facilement leurs activités dans le pays.
Développer les marchés des capitaux est un autre grand chantier de l’appui de IFC au Congo. IFC dispose d’une ligne de financement du commerce extérieur de 10 millions de dollars avec une banque commerciale leader au Congo dédiée au financement du commerce transfrontalier, et étudie actuellement la mise sur pied d’une facilité de partage des risques de 12 millions de dollars avec le même établissement bancaire. IFC évalue par ailleurs la possibilité d’octroyer des lignes de crédit ou des facilités de partage des risques à long terme à d’autres banques congolaises dans le but d’accroitre leur capacité de prêt.  
Depuis 1980, l’organisation a investi près de 138 millions de dollars au Congo, dont 7 millions durant l’exercice 2014 (hormis la mobilisation des capitaux)
IFC et la Banque mondiale œuvrent également de concert dans la réalisation du programme Santé en Afrique (Health in Africa Initiative) au Congo, contribuant ainsi à l’amélioration des services de santé grâce à une participation et une expertise accrues du secteur privé dans ce domaine.
À propos de IFC
IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la plus grande institution de développement au service exclusif du secteur privé. Nous travaillons avec des entreprises privées dans plus de 100 pays, et utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour aider à éliminer la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité commune. Au cours de l’exercice 2013, IFC a porté ses investissements à un niveau record de près de 25 milliards de dollars en exploitant les capacités du secteur privé pour créer des emplois, stimuler l’innovation et lever les défis de développement les plus pressants. Pour plus d’informations, visitez www.ifc.org  ou www.ifc.org/africa