Share this page

Le premier investissement dans l’agro-alimentaire d'IFC en RDC soutient la production locale de maïs

Lubumbashi, République Démocratique du Congo, 25 juillet 2014 - IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé aujourd'hui l’octroi d’un prêt de 18 millions d'USD à Terra et à African Milling Company Congo, afin d'aider les sociétés à agrandir leurs exploitation de maïs et moulin à maïs au Katanga en République Démocratique du Congo (RDC). Grâce à l’augmentation de la production, Terra pourra fournir du maïs au niveau local à des prix abordables, ce qui réduira les importations et renforcera la sécurité alimentaire au sud de la RDC.  
La farine de maïs est un aliment de base au Katanga dont la demande totale est estimée à un million de tonnes par an au moins.  La quasi-totalité des grains de maïs et de la farine de maïs de la province du Katanga est aujourd'hui importée. Terra et Africa Milling Company Congo utiliseront le financement d'IFC pour agrandir l’exploitation de maïs de 1 500 hectares à 5 000 hectares d'ici 2017. Le moulin récemment en activité produira 100 000 tonnes de farine de maïs par an lorsqu'il fonctionnera à pleine capacité.
La croissance de Terra et Africa Milling Company créera aussi des emplois dans la province du Katanga. Les sociétés prévoient d'embaucher environ 300 employés locaux supplémentaires. Elles s’assurent également que les bénéfices du projet bénéficient à tous. Par exemple, le projet a facilité l'accès des résidents du Katanga à l'eau potable et à l'éclairage en installant des forages et des lampadaires solaires.
« Le partenariat à long terme avec IFC permettra à Terra et AMCC de réaliser notre vision consistant à fournir de la farine de maïs locale et abordable au sud de la RDC. Nous nous engageons à fournir des aliments, à créer des emplois et à améliorer les conditions de vie des habitants du Katanga » a déclaré Rahim Dhrolia, le directeur général de Terra et d’AMCC.
« IFC soutient vigoureusement les sociétés comme Terra et AMCC qui peuvent démultiplier la production alimentaire et créer des emplois pour réduire la pauvreté. Alors que la RDC poursuit sa reconstruction, les investissements directs seront optimisés s'ils peuvent aller au-delà du secteur minier afin de contribuer à la diversification de l'économie du pays. IFC et Terra voudraient envoyer un message fort aux investisseurs internationaux signalant que l'agro-alimentaire fournit d'excellentes opportunités économiques en RDC et peut transformer les conditions de vie des populations locales » a déclaré Oumar Seydi, le directeur pour l’Afrique australe et orientale d’IFC.
La RDC, le plus grand pays d'Afrique sub-saharienne en superficie, compte plus de 80 millions d'hectares de terres fertiles et arable, et 52 pour cent de toutes les ressources en eau douce du continent.  À pleine capacité, le potentiel agricole du pays pourrait nourrir un milliard de personnes.  Pourtant, environ un tiers des denrées alimentaires consommées en RDC est importée. Le gouvernement de la RDC a fait de l'agriculture le pivot de sa stratégie de développement économique.
La promotion de l'agro-alimentaire est une priorité essentielle d'IFC, pour répondre en particulier aux défis grandissants liés à la sécurité alimentaire en Afrique. Au cours de cette année fiscale s’achevant en juin 2013, IFC a investi un milliard d'USD dans l'agro-alimentaire en Afrique. Le groupe vise à doubler ce volume d'investissement d'ici 2018.
A propos d’IFC
I FC (Société financière internationale), membre du Groupe de la Banque Mondiale, est la plus grande institution internationale de développement au service du secteur privé. IFC travaille avec des entreprises privées dans plus de 100 pays et mobilise son capital et son expertise pour éliminer la pauvreté extrême et permettre un développement plus équitable. En 2013, ses investissements ont atteint un niveau record de près de 25 milliards de dollars. Ils ont permis d’accroître la capacité du secteur privé à créer des emplois et à relever les défis les plus urgents en matière de développement. Pour plus d’informations, visitez le site www.ifc.org
À propos de Terra et d’African Milling Company Congo
Terra et African Milling Company Congo consistent en l’activité intégrée d’une exploitation de maïs et d’une meunerie de farine de maïs au Katanga, [parrainés par le Vinmart Group en RDC et le Rai Group au Kenya]. Terra possède une concession d'exploitation agricole de maïs de 10 000 hectares et a démarré ses opérations en 2007. African Milling Company Congo est un moulin à maïs doté d'une capacité de traitement du maïs de 336 tonnes par jour à Lubumbashi.  
Restez connectés