Share this page

Le Groupe de la Banque mondiale annonce l’inauguration de la Centrale de Tobene

Dakar, le 14 mars, 2016 – Le Groupe de la Banque mondiale, la Senelec, la Société National d'Électricité du Sénégal, et Melec PowerGen, une filiale du groupe Libanais Matelec, annoncent l’inauguration de Tobene, une centrale de 70 mégawatts par Son Excellence le Président de la République du Sénégal, Macky Sall. La centrale produira suffisamment d’énergie pour couvrir les besoins d’environ un million et demi de Sénégalais.
IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale et Melec PowerGen ont réalisé ce projet sur un modèle de Construction-Propriété-Exploitation. La centrale à fioul, conçue grâce à une technologie de pointe, pourra être convertie pour fonctionner au gaz naturel. La centrale, située à Taiba Ndiaye à 90 kilomètres au nord-est de Dakar, sera détenue à 90 pourcent par Melec PowerGen, et à 10 pourcent par IFC. Le développement de ce projet a été mené par une joint-venture entre Melec PowerGen et IFC InfraVentures, le fonds dédié aux projets d’infrastructures. La Senelec  a signé un accord d’achat d’électricité pour une durée de 20 ans.
«  La réalisation rapide de Tobene est le résultat d’une forte collaboration entre les promoteurs, et les différents partenaires publiques et privés,» a déclaré Vera Songwe, Directeur de la Région de l’Afrique de l’Ouest et Centrale de l’IFC. « Fin 2016, l’IFC aura financé des projets qui contribuent à près de 40 pourcent de l’énergie générée au Sénégal. »
Le Groupe de la Banque Mondiale a signé les accords de financement de ce projet d’un montant de 123 millions d’euros, qui couvre un financement de 93,4 millions d’euros mis en place par l’IFC et une garantie partielle de risque d’un montant de 40 millions de dollars apportée par l’Association Internationale de Développement. En tant qu’arrangeur, l’IFC a octroyé un prêt sur fonds propres de 28,5 millions d'euros, ainsi qu’un prêt syndiqué de 25 millions d'euros d’Emerging Africa Infrastructure Fund, organisme basé au Royaume-Uni; un prêt syndiqué de 25 millions d'euros de la Société néerlandaise de financement du développement; et un prêt en francs CFA équivalent à 14,9 millions d’euro de la Banque Ouest-Africaine de Développement.
 « L’énergie est primordiale pour le développement du Sénégal », a déclaré Madame Louise Cord, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal. « Ce projet, qui est un des premiers réalisés par l’IDA et l’IFC, démontre notre engagement à appuyer le gouvernement pour atteindre les objectifs du plan Sénégal émergent.»
Melec PowerGen est développeur d’autres projets d’énergie en Afrique, et notamment de la centrale électrique de Kounoune au Sénégal et de la centrale électrique de Thika, à Nairobi, Kenya.
« Cette centrale n’aurait pas vu le jour sans l’implication personnelle de personnes qui ont cru en ce projet, à commencer par  le Président Macky Sall, et les ministres de l’énergie passés et présents» a déclaré M. Samy Soughayar, Directeur Général de Melec PowerGen. « Nous apprécions le soutien des organismes financiers telles comme IFC et la Banque Mondiale, et nos partenaires volontaires et professionnels. »
Le financement de la centrale de Tobene fait partie d’un ensemble d'instruments que le Groupe de la Banque mondiale fournit afin de soutenir la production, le transport, la distribution et l'accès à l'énergie en milieu rural au Sénégal, et ce dans le cadre d’un dialogue sectoriel soutenu avec le gouvernement sénégalais. L’IFC a récemment signé un accord visant à développer entre 50-200 mégawatts d'énergie solaire dans le cadre de l’initiative Scaling Solar pour aider les pays africains à se procurer des énergies renouvelables rapidement et à moindre coût.
À propos du Groupe de la Banque mondiale
Le Groupe de la Banque mondiale joue un rôle essentiel dans les efforts déployés dans le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Il se compose de cinq institutions : la Banque mondiale, qui regroupe elle-même la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et l’Association internationale de développement (IDA) ; la Société financière internationale (IFC) ; l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) et le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Ces institutions collaborent dans plus de 100 pays pour fournir à ceux-ci les financements, les conseils et l’ensemble des solutions qui leur permettent de faire face aux défis les plus urgents du développement. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.worldbank.org , www.ifc.org