Share this page

Un nouveau partenariat entre IFC et le Canada devrait inciter le secteur privé à investir considérablement dans des solutions ayant pour but la lutte contre le changement climatique

Washington, 29 juin 2018 — La Société financière internationale (IFC), organisme du Groupe de la Banque mondiale, et le Gouvernement canadien ont constitué un partenariat qui, par l’intermédiaire d’un niveau limité de fonds publics, débloquera des volumes bien plus importants de fonds privés en appui aux investissements privés dans les marchés émergents.
Le Programme IFC-Canada de financements climatiques mixtes comprend une contribution financière de l’État canadien à hauteur de 250 millions de dollars canadiens. IFC utilisera ces fonds pour atténuer les risques qui dissuadent les investisseurs privés de s’aventurer dans des secteurs clés comme les infrastructures résilientes, l’agriculture climato-intelligente et les énergies renouvelables. Conjugué aux investissements en fonds propres d’IFC, ce financement permettra de mobiliser des capitaux privés pour la lutte contre le changement climatique.
« Défi pressant et qui touche la planète entière, le déréglement climatique pénalise de manière disproportionnée aussi bien les filles que les femmes. Pour être efficaces, toutes les mesures prises doivent refléter les besoins et opinions de ces dernières. Le Canada se réjouit de poursuivre ce partenariat avec IFC afin de promouvoir une action climatique sensible au genre », déclare Marie-Claude Bibeau, ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie.
Ce partenariat illustre l’engagement pris par le Canada au titre de l’Accord de Paris de 2015 pour aider les pays en développement à réussir leur transition vers une activité économique à faible intensité de carbone, durable et résiliente.
En 2011, le Canada a été le premier partenaire bilatéral à soutenir les investissements d’IFC dans les financements climatiques mixtes et les services de conseil, avec une contribution de 276 millions de dollars canadiens. Ce soutien a permis de lever plus de 1,4 milliard de dollars américains de financements d’IFC et du secteur privé en appui à des projets d’énergie solaire, éolienne et hydraulique dans les pays émergents évitant, ce faisant, le rejet dans l’atmosphère de près de 4,9 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an. Ce partenariat étendu vient également compléter le programme en faveur des énergies renouvelables en Afrique lancé par IFC et le Canada en janvier dernier.
« Les financements mixtes sont un moyen intelligent et stratégique de mobiliser un volume important de capitaux privés pour lutter contre le changement climatique là où les technologies et les modèles d’activité n’ont pas encore été testés, remarque Philippe Le Houérou, directeur général d’IFC. Notre partenariat avec le gouvernement du Canada ouvre la voie dans ce domaine. »
IFC concourt fortement à la promotion de solutions de lutte contre le changement climatique soutenues par le secteur privé. Depuis 2005, IFC a investi plus de 18 milliards de dollars dans des financements à long terme en appui à des activités climato-intelligentes, de la production d’énergies renouvelables aux bâtiments écologiques en passant par une agro-industrie respectueuse de l’environnement et la finance verte.
À propos d’IFC
La Société financière internationale (IFC), institution sœur de la Banque mondiale au sein du groupe du même nom, est la principale institution mondiale de développement axée sur le secteur privé dans les pays émergents. Elle collabore avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les zones les plus sensibles de la planète. Au cours de l’exercice 2017, les financements à long terme d’IFC dans les pays en développement ont atteint 19,3 milliards de dollars et ont permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour aider à mettre fin à la pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site : www.ifc.org
À propos du Programme de financements climatiques mixtes Canada-IFC
Le Programme de financements climatiques mixtes Canada-IFC entend mobiliser des capitaux privés au service d’une action mondiale contre le changement climatique et reflète l’engagement pris par le Canada au titre de l’Accord de Paris de 2015 pour aider les pays en développement à réussir leur transition vers une activité économique à faible intensité de carbone, durable et résiliente. Pour en savoir plus sur l’investissement du Canada en faveur d’une action mondiale contre le changement climatique :
Restez en contact