Share this page

IFC arrange le financement de l'expansion de la centrale de CIPREL en vue d’augmenter la production d'électricité en Côte d'Ivoire

Dakar, Sénégal, 19 août 2013 - IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, en sa capacité d'arrangeur principal et de coordinateur global, a mis sur pied un financement de 200 millions d'euros pour l'expansion de la centrale thermique CIPREL en Côte d'Ivoire, contribuant ainsi à l'amélioration de l'accès à l'énergie dans le pays.
CIPREL s'apprête à mettre en œuvre un plan d'expansion majeur consistant en une turbine à gaz supplémentaire de 111 MW (Phase 4A) et en la conversion de ses deux turbines à gaz les plus récentes en turbines à cycle combiné, ajoutant une capacité supplémentaire de 111 MW au moyen d'une turbine à vapeur (Phase 4B). La Phase 4B permettra notamment à CIPIREL de générer 800 GWh supplémentaires d’électricité par an à coût réduit sans engendrer de consommation de gaz ou d'émission de gaz à effet de serre supplémentaires. Le coût total des deux investissements s'élève à 350 millions d'euros.
Pour la Phase 4B de CIPREL, IFC fournit à la compagnie un prêt d'un montant de 100 millions d'euros. PROPARCO et la BAD lui octroient chacun un prêt de 50 millions d'euros.
« Grâce à cette expansion, CIPREL continuera à fournir à la Côte d'Ivoire ce dont le pays a le plus besoin après quelques années difficiles, une électricité fiable, propre et  à coût réduit, qui permettra au pays de capitaliser sur son dynamisme économique et de prendre la voie du développement durable », a déclaré Bernard Kouassi N'Guessan, le PDG de CIPREL.
« Avec cet investissement, Finagestion est heureuse d'appuyer le fleuron de ses filiales dans le secteur de la production d'électricité, CIPREL étant devenue une référence en matière d'excellence technique, opérationnelle et financière, non seulement en Côte d'Ivoire, mais aussi dans toute l'Afrique. Nous sommes ravis d'avoir pu conclure ce financement avec un groupe de financiers aussi engagés », a affirmé Marc Alberola, PDG de Finagestion.
Une fois les travaux d'expansion achevés, la puissance installée totale de CIPREL passera à 543 MW, ce qui en fera la plus grande centrale de Côte d'Ivoire et l'une des plus importantes de la région. L'énergie supplémentaire produite permettra d'améliorer l'accès des Ivoiriens à l'électricité, contribuera à répondre à la demande croissante en électricité et à la pérénisation de la croissance économique en Côte d'Ivoire, et permettra au pays de satisfaire ses objectifs d'exportation vers les pays voisins dans la sous-région.  
« CIPREL et le gouvernement ivoirien ont réalisé un effort considérable pour mettre sur pied cet important investissement.  Nous sommes heureux de continuer à soutenir CIPREL, une compagnie qui prend des mesures d'envergure pour contribuer à répondre aux besoins en électricité du pays et de la région », a déclaré Yolande Duhem, directrice IFC pour l'Afrique de l'Ouest et centrale.
L'accès accru à l'électricité est au coeur de la stratégie de développement des infrastructures d'IFC en Afrique subsaharienne. IFC a investi plus d'un milliard de dollars dans des projets d'infrastructures en Afrique au cours de l'exercice budgétaire 2013, soit 200 millions de plus par rapport à il y a cinq ans.
À propos de CIPREL
CIPREL a été constituée en juillet 1994 en tant que premier producteur d'énergie indépendant en Côte d'Ivoire, afin de développer une centrale au gaz près d'Abidjan. La compagnie a débuté ses activités en mars 1995 avec une première tranche, consistant en trois turbines à gaz d'une capacité individuelle de 33 MW. Une seconde tranche (turbine en cycle ouvert), représentant une capacité de production supplémentaire de 11 MW, a été ajoutée en juin 1997. Une troisième tranche, représentant une capacité de production supplémentaire de 111 MW (turbine en cycle ouvert), a été ajoutée en décembre 2009.
À propos de Finagestion
Finagestion S.A., actionnaire de CIPREL à hauteur de 83 %, est un groupe de services publics diversifié disposant d'une expérience substantielle dans les secteurs de l'électricité et de l'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal.
À propos d'IFC  
IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement au service exclusif du secteur privé. Nous travaillons avec des entreprises privées dans plus de 100 pays, et utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour participer à l'élimination de la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité commune. Au cours de l’exercice 2013, IFC a porté ses investissements à un niveau record de près de 25 milliards de dollars en exploitant les capacités du secteur privé pour créer des emplois, stimuler l’innovation et résoudre les problèmes de développement les plus pressants. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur www.ifc.org
Restez connecté