Share this page

IFC et la BICEC s'associent pour stimuler l'agroalimentaire locale et la productivité au Cameroun

Douala, Cameroun, 1 avril 2015 - IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, a signé aujourd'hui un accord visant à établir un mécanisme de financement avec partage des risques d'un montant de 2,5 milliards de FCFA en faveur de la Banque Internationale du Cameroun pour l'Épargne et le Crédit (BICEC), une filiale du groupe français BPCE, en soutien à ses activités d’octroi de prêts aux coopératives agricoles actives dans la production de manioc, de maïs et de sorgo.  
À l'heure actuelle, 80 % du manioc, du maïs et du sorgo achetés par les entreprises agroalimentaires camerounaises sont importés, bien que 75 % des exploitations agricoles camerounaises cultivent ces produits. Le projet partagera le risque associé à l’octroi de prêts aux producteurs locaux sélectionnés dans le cadre du Projet d'investissement et de développement des marchés agricoles (« PIDMA ») de la Banque mondiale, qui vise à appuyer la transformation des producteurs de manioc, maïs et sorgho, présentant une faible productivité et axés sur la culture de subsistance en des chaines de valeur commerciales et compétitives.  
« La BICEC est un partenaire important permettant à IFC d’atteindre et d’appuyer les producteurs de denrées alimentaires de base au Cameroun », a affirmé Saran Kebet-Koulibaly, Directrice régionale d'IFC pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. « En moyenne, seulement 3 à 5 % des prêts bancaires en Afrique sont dédiés à l'agriculture, bien que 60 % des Africains en tirent leurs moyens de subsistance. IFC a pour objectif de contribuer au développement d'un secteur agricole plus productif et plus efficace dans la région grâce à un meilleur accès aux financements, aux marchés et aux intrants et en appuyant des chaînes logistiques compétitives. Ceux-ci contribueront à notre objectif de développement d'une prospérité partagée ».
« Le financement proposé par IFC s'adapte bien à la stratégie de la BICEC, consistant à prendre davantage de risques et à augmenter ses investissements dans l'agriculture au Cameroun dans le cadre de programmes complets, tels que le PIDMA, qui font la promotion d'une approche innovante visant à soutenir un secteur essentiel pour le développement du pays », a déclaré Pierre Mahé, Directeur général de la BICEC. « Cela permettra à la BICEC de développer avec succès son portefeuille agricole ».
La BICEC est depuis dix ans de plus en plus active dans le secteur agricole. En 2014, le département agricole de la BICEC a émis des prêts à diverses parties pour un montant agrégé de 18 milliards de FCFA, permettant à la BICEC de toucher directement et indirectement plus de 200 000 petits exploitants agricoles.
Une équipe conjointe IFC-IDA s'assurera que le projet PIDMA fournit aux organisations productrices le développement des compétences nécessaire pour améliorer leurs opérations, remédier aux contraintes affectant les producteurs dans leur cadre opérationnel, notamment les infrastructures et la logistique de mauvaise qualité, et plus généralement, réduire les contraintes d'exploitation afin d’améliorer la productivité. Le volet investissement de l'intervention d'IFC bénéficie du soutien du Programme mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (« GAFSP »). IFC fournira également des services-conseil à la BICEC afin de l'aider à se familiariser avec le financement des projets agricoles.
À propos d’IFC
La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement au monde au service exclusif du secteur privé. Elle collabore avec des entreprises privées dans une centaine de pays et consacre son capital, son expertise et son influence à l’élimination de l’extrême pauvreté et à la promotion d’une meilleure répartition des richesses. Au cours de l’exercice 2014, IFC a fourni plus de 22 milliards de dollars de financements pour améliorer les conditions de vie dans les pays en développement et pour résoudre les problèmes de développement les plus urgents. Pour plus d’informations, veuillez visiter notre site : www.ifc.org .
A propos du Groupe BPCE
Le Groupe BPCE, deuxième groupe bancaire en France, s’appuie sur deux réseaux de banque commerciale autonomes et complémentaires : celui des 18 Banques Populaires et celui des 17 Caisses d'Epargne. Il est un acteur majeur de la banque de grande clientèle, de la gestion d’actifs et des services financiers avec Natixis. Le Groupe BPCE compte plus de 36 millions de clients et bénéficie d’une large présence en France avec 8 000 agences, 108 000 collaborateurs et plus de 8,8 millions de sociétaires. Pour plus d’information, www.bpce.fr .
A propos de la BICEC
La BICEC, filiale du Groupe BPCE, opère l’un des premiers réseaux bancaires du Cameroun avec 36 agences et 320.000 clients dans l’ensemble des provinces du pays. La banque est présente sur tous les segments de la clientèle : particuliers, professionnels, entreprises. Pour plus d’informations, www.bicec.com .