Share this page

IFC et Eranove soutiennent le développement des énergies renouvelables au Mali avec le Projet hydro-électrique de Kénié

A Bamako , 18 juin, 2015IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, annonce ce jour que IFC InfraVentures, fonds mondial de développement des projets d’infrastructure, et Eranove, leader ouest-africain dans la production d’énergie électrique, ont signé un contrat de concession avec le gouvernement du Mali afin de développer le projet hydro-électrique de Kénié pour un montant de 120 millions d’Euros.
Le contrat de concession, d’une durée de trente ans, porte sur le développement, la construction et la gestion de la centrale hydro-électrique de Kénié. Une fois opérationnelle, la centrale devrait générer environ 35 à 56 megawatts d’électricité, ce qui  permettra d’accroitre significativement la capacité actuelle du Mali. La centrale de Kénié sera exploitée à travers un contrat de concession, qui a été attribué à l’issue d’un appel d’offres international, à la société Kénié Energies Renouvelables, détenue à 80% par le Groupe Eranove et à 20% par l’IFC.
IFC InfraVentures investira 5,7 millions d'Euros sur fonds propre et prévoit également d’investir en dette. Eranove apportera au projet 23,2 millions d'Euros de financement sur capitaux propres. La clôture financière du projet est prévue dans les 12 mois à partir de la signature de la concession, et les travaux dureront environ 4 années.
“Le Projet hydro-électrique de Kenié est en cours de développement depuis de longues années, c’est pourquoi nous apprécions l’engagement de IFC InfraVentures, et nous saluons la participation de Eranove, en tant que principal sponsor, pour assurer le succès du contrat de concession et d’achat d’électricité”, a dit M.   Mamadou Igor Diarra, le Ministre de l’Economie et des Finances de la République du Mali.
Mamadou Frankaly Keita, le Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique a dit que “Nous sommes heureux de ce projet qui fera avancer considérablement notre objectif qui est d’améliorer l’accès à l’énergie aux consommateurs commerciaux, industriels et aux ménages maliens”.
Ces dernières années ont vu une sensible augmentation de l’intérêt des investisseurs pour les projets d’infrastructures en Afrique. Cependant, il n’y a pas suffisamment de projets bancables pour les financements disponibles. IFC InfraVentures a entrepris le développement du Projet Kenié à un stade précoce, dans le cadre de ses efforts déployés visant à combler les lacunes importantes dans le développement de projets sur le continent.
« L’hydroélectricité, est une énergie renouvelable, avec un coût compétitif, qui contribue à l’équilibre financier du secteur électrique et à satisfaire la demande des populations et des acteurs industriels», selon M. Marc Albérola, directeur général du Groupe Eranove.
« Nous sommes fiers de la collaboration étroite entre Eranove et IFC qui a permis au Projet Hydroélectrique de Kenié d’atteindre cette étape importante»
La Banque mondiale, qui soutient fortement le développement et la mise en œuvre du projet, devrait apporter une garantie partielle afin de faciliter la mise en œuvre du financement du projet.
“L’un des piliers de la stratégie d’assistance pays de la Banque mondiale pour le Mali est d’améliorer l’accès à l’énergie, un des fondamentaux du développement. Le Projet hydroélectrique de Kenié contribuera de manière significative aux efforts de reconstruction post-conflit du Mali», a déclaré Paul Noumba Um, le Directeur des opérations de la Banque mondiale au Mali.
 « ÏFC InfraVentures est heureux d’appuyer le programme de développement de l’énergie du Mali, dont le premier est le projet d’hydroélectricité de Kenié » a déclaré Alain Ebobissé, responsable mondial de l’IFC InfraVentures. « Nous nous félicitons du partenariat avec Eranove qui partage notre engagement à développer les énergies renouvelables, y compris dans les pays fragiles ou affectés par les conflits en Afrique”.
IFC, leader dans le financement d'énergie renouvelable dans les marchés émergents, est bien placé pour aider la transition des pays vers un futur à faible teneur en carbone. Dans le cadre d'un programme plus large pour aider à atténuer les changements climatiques, IFC investit et fournit des services-conseils aux entreprises privées dans le secteur des énergies renouvelables, sur les marchés émergents et à toutes les étapes  de la chaîne d'approvisionnement.
À propos d’IFC
IFC, membre du groupe Banque mondiale, est la plus grande institution de développement mondial axée exclusivement sur le secteur privé. En collaboration avec des entreprises privées dans environ 100 pays, nous utilisons notre expertise, nos capitaux et notre influence pour aider à éliminer l'extrême pauvreté et de stimuler la prospérité partagée. Pour l’exercice financier 2014, nous avons investi plus de 22 milliards de dollars pour améliorer les conditions de vie dans les pays en développement et relever les défis les plus urgents de développement.
Pour plus d’informations, se rendre sur le site www.ifc.org
Restez connectés