Share this page

Madagascar, troisième pays africain à intégrer l’initiative « Scaling Solar

Dakar, 21 mars 2016 – L’IFC, membre du groupe de la Banque mondiale, a signé un accord avec le gouvernement malgache pour la conception et la soumission d’une offre de partenariat d'énergie solaire dédiée à la production privée de 30 à 40 mégawatts d'énergie solaire raccordée au réseau, dans le cadre de l’initiative « Scaling Solar » qui vise la création d’un marché viable pour l'énergie solaire en Afrique.
À Madagascar, troisième pays africain à intégrer l’initiative, une installation solaire à grande échelle constituera une solution définitive face aux longues coupures quotidiennes d’électricité. Dans ce pays confronté aux problèmes de cout et de disponibilité de l’énergie électrique, les installations solaires constitueront une alternative à point nommé face aux groupes électrogènes coûteux. S’appuyant sur une source d'énergie tant renouvelable qu’abondante, elles permettront la réduction des coûts de production pour la JIRAMA, l’énergéticien malgache, et assureront un approvisionnement électrique plus stable.
L’énergie solaire photovoltaïque d’envergure utilitaire pouvant  être produite rapidement et déployée à des couts réduits permettant d’équilibrer les divers réseaux nationaux, de réduire les coûts de l'énergie et d’améliorer la viabilité financière des services d'électricité.
L’initiative « Scaling Solar » est un package aussi simple qu’innovant, rassemblant sous un parapluie unique une fourchette de services du Groupe de la Banque mondiale, à savoir : les garanties de la Banque mondiale face aux risques partiels, les garanties de l'Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) face aux risques politiques, et l’expertise de la Société Financière Internationale (IFC) en développement et en financement de projets de centrales électriques, permettant ainsi aux gouvernements de mobiliser des financements privés de centrales solaires raccordées au réseau.
« Cet approvisionnement électrique fiable permettra de revitaliser davantage l’économie malgache », a déclaré Oumar Seydi, Directeur Régional de l’IFC pour l'Afrique orientale et australe. Et d’ajouter : « L’initiative ‘Scaling Solar’ est une approche innovante à la réalisation de l’impact socioéconomique du Groupe de la Banque mondiale, grâce à l’accroissement de l’accès à l’énergie moderne à Madagascar ».
L'accord avec Madagascar met en lumière l'intérêt puissant que suscite sur le marché l’initiative « Scaling Solar », intérêt qui se développe rapidement à travers l'Afrique, à mesure que les gouvernements réalisent les avantages de la mise à profit du pouvoir d’achat des pays développés dans la production d’énergie solaire.
L’initiative « Scaling Solar » offre une procédure de passation compétitive et transparente d'appel d'offres dans les pays disposant d’une moindre expérience en développement d'énergie solaire, permettant un accès plus rapide et à moindre cout. Elle bénéficie de l’appui des gouvernements hollandais et danois, de l’initiative « Power Africa » de l'Agence américaine pour le développement international (USAID), ainsi que de Devco, une initiative multilatérale de plusieurs bailleurs de fonds affiliés au Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG).
Signé en août 2015, un accord avec la Zambie a connu des progrès rapides vers la première installation solaire à grande échelle dans le pays. La Société zambienne de développement industriel (IDC) a officiellement présélectionné 11 soumissionnaires pour deux projets solaires de départ de 50 mégawatts sous l'initiative « Scaling Solar ». Au Sénégal, deuxième pays à intégrer l'initiative, le projet photovoltaïque solaire d’envergure utilitaire souligne l'engagement du gouvernement à intégrer les énergies renouvelables dans le mix énergétique de ce pays d’Afrique de l’Ouest.
À propos du Groupe de la Banque mondiale
Le Groupe de la Banque mondiale joue un rôle essentiel dans les efforts déployés dans le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Il se compose de cinq institutions : la Banque mondiale, qui regroupe elle-même la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et l’Association internationale de développement (IDA) ; la Société financière internationale (IFC) ; l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) ; et le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Ces institutions collaborent dans plus de 100 pays pour leur fournir les financements, les conseils et l’ensemble des solutions qui leur permettent de faire face aux défis les plus urgents du développement.
À propos de « Scaling Solar »
« Scaling Solar » est l’initiative du Groupe de la Banque mondiale destinée à la facilitation de la production rapide de projets à capitaux privés d’énergie solaire en Afrique subsaharienne. Cette initiative sert à offrir un service tout-en-un de services conseils, de garanties, de financement et de passation de marchés permettant une fourniture transparente, compétitive et à moindre couts d’énergie solaire par les gouvernements. Rendez-vous sur le site www.scalingsolar.org pour plus d’informations.