Share this page

IFC soutient le renforcement des services financiers de la Rawbank aux petites et moyennes entreprises en RDC

Kinshasa, Republique Démocratique du Congo, le 16 avril, 2009— L IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale a annoncé aujourd’hui qu’elle investira et fournira des services-conseil à la Rawbank en vue de renforcer sa capacité à prêter aux petites et moyennes entreprises en République Democratique du Congo. Cette action constitue une première étape dans l’appui au secteur financier congolais  en  favorisant l’accès au crédit du segment des PMEs, dans lequel les femmes entrepreneurs jouent un rôle important,  jusqu’ici peu desservi.
L’IFC mettra en place une ligne de crédit de 7 millions de dollars à la Rawbank dans le cadre d’un programme conçu pour stimuler les prêts aux micro, petites et moyennes entreprises en Afrique subsaharienne à travers les banques locales. La ligne de crédit s’accompagnera de services-conseils à la banque afin de l’aider à mieux developper et mettre des produits adaptés à la disposition des petites entreprises - y compris des femmes entrepreneurs. En outre, conscient que les femmes entrepreneurs ont souvent besoin de plus qu’uniquement des produits bancaires, l’IFC en partenariat avec Rawbank travaillera avec celles-ci en vue d’améliorer leur capacité de gestion financière et par conséquent leur abilité à présenter des demandes de financement acceptables aux banques.
« Travailler avec l’IFC va accroitre les capacités de Rawbank à concéder des prêts à terme aux petites entreprises et aux femmes entrepreneurs, un segment important de l’économie congolaise » a déclaré M. Michel Notebaert, Vice Président du Comité Executif de la Rawbank. « Toucher les segments du marché jusqu’ici peu desservis permettra à la Rawbank d’aider à créer des emplois et par conséquent à réduire la pauvreté en République Démocratique du Congo » a-t-il ajouté.
L’IFC renforce sa présence en Afrique centrale et orientale dans le cadre du développement de ses activités dans les pays à faible revenu et qui connaissance une renaissance de leur secteur privé. Bien que le secteur privé congolais soit en croissance constante, le pays reste un des plus pauvres avec un produit intérieur brut (nominal)  par habitant d’environ 200 dollars en 2008 selon les estimations du Fonds Monétaire International.
« l’IFC travaille à accroitre les services financiers là où ils sont le plus indispensable, particulièrement dans les pays à faible revenu d’Afrique et ceux qui émergent des conflits » a indiqué M. Thierry Tanoh, Vice Président de l’IFC pour l’Afrique subsaharienne. « Augmenter l’accès au financement des petites et moyennes entreprises et des femmes entrepreneurs est un outil essentiel dans la lutte contre la pauvreté et un maillon central de la stratégie de l’IFC qui vise à appuyer le développement d’un secteur privé dynamique dans la région » a-t-il ajouté.
Les commentaires de M. Tanoh ont été évoqués dans le cadre d’une visite de cinq jours qu’il a effectué en République Démocratique du Congo  en vue de mettre en exergue l’engagement de l’IFC et la qualité de son partenariat avec le pays. Il convient de noter que des rencontres avec les clients du secteur privé de l’IFC étaient à l’agenda de M. Tanoh, ainsi que des réunions avec les partenaires de développement et les autorités gouvernementales dont S.E Monsieur Athanase Matenda Kyelu , Ministre des Finances,  S.E Monsieur Adolphe Muzito, Premier Ministre, et le Président de la République , SE Monsieur Joseph Kabila.
A propos de l’IFC
L’ IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, a pour mission de favoriser une croissance économique durable dans les pays en développement à travers le soutien au développement du secteur privé, la mobilisation des capitaux privés, des services -conseil et des mécanismes d'atténuation de risques aux entreprises et aux gouvernements. La vision d’IFC est de créer des opportunités pour permettre aux populations de sortir de la pauvreté et d’améliorer leur niveau de vie. Au cours de l’exercice budgétaire 2008, les nouveaux investissements d’IFC ont atteint la somme de 11,4 milliards de dollars, et les syndications 4,8  milliards de dollars pour 372  projets dans 85 pays. En terme de services-conseil, IFC s’est impliquée dans 299 projets dans 75 pays. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.ifc.org .
A propos de Rawbank
Rawbank a ouvert ses portes en 2002. Elle est une importante institution bancaire en République Démocratique du Congo. Elle dispose d’un agrément de banque universelle et fournit un large éventail de services financiers aux particuliers, aux sociétés et aux petites et moyennes entreprises.
Rawbank a été classée en 19 ème banque en Afrique Centrale en termes de total de bilan (source: Jeune Afrique s.n – 16). La banque s’est bien positionnée dans le segment de la clientèle grande entreprises et possède l’un des meilleurs reseaux de correspondents pour faciliter les opérations de commerce extérieur de ses clients.
Au 31 decembre 2008, Rawbank affichait des fonds propres de 28 million de dollars, un total de bilan de 226 millions de dollars, des dépôts clientèle de 163 millions et un portefeuille de prêts à la clientèle de plus de 80 millions de dollars.
Rawbank possède actuellement un réseau de dix agences dans le pays et envisage d’en ouvrir dix autres dans les deux prochaines années.  Rawbank a été la première banque à offrir les produits MasterCard en RDC. Elle est également l’une banques locales ayant obtenu la licence Visa International et une des rares proposant des services de paiement électronique à sa clientèle. Elle dispose en outre d’un bon réseau de guichets automatiques et terminaux de paiements automatisés et est un des franchisés de MoneyGram International en RDC.