Share this page

IFC soutient le développement du secteur privé en Guinée en mettant l’accent sur le climat des investissements et l’accroissement des retombées économiques du secteur minier

Conakry, Guinée, 10 janvier 2013 – IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, s’est engagée à soutenir le secteur privé en Guinée, notamment en renforçant les capacités des entreprises locales à approvisionner en biens et services les opérateurs miniers, et en soutenant les efforts du gouvernement pour améliorer le climat des investissements. En visite à Conakry, Bernard Sheahan, Vice-président par intérim d’IFC pour l’Afrique sub-saharienne, l’Amérique latine et les Caraïbes, et l’Europe de l’Ouest, s’est entretenu avec le Président Alpha Condé et le Premier Ministre Mohamed Saïd Fofana, en présence de certains membres du gouvernement, à propos des défis que rencontre la Guinée pour développer ses secteurs d’activité et attirer les investisseurs.
« Pour IFC, la Guinée entre dans une ère de consolidation. Grâce à sa stabilité politique, les investisseurs commencent à se tourner vers la Guinée, et les entreprises locales commencent à prospérer. Nous avons tenté avec le gouvernement et le secteur privé d’identifier les obstacles principaux qui demeurent afin de déterminer comment IFC peut contribuer à l’augmentation substantielle des investissements et à une croissance durable en Guinée. »
IFC gère actuellement des investissements d’un montant de plus de 180 millions de dollars dans le pays, pour l’essentiel dans les secteurs minier et bancaire. IFC fournit des services-conseil au gouvernement dans le domaine de l’amélioration du climat des investissements, et à travers son programme  "Business Edge", IFC conseille les PMEs en matière de gestion d’entreprise. En partenariat étroit avec Rio Tinto Simfer, IFC a aussi un programme de renforcement des capacités des fournisseurs locaux.
Lors de sa visite, M. Sheahan a rencontré plusieurs représentants du gouvernement guinéen. Il a aussi rencontré les bailleurs de fonds, ainsi que des représentants du secteur privé avec lesquels il a discuté des difficultés que rencontrent les entreprises guinéennes et les alternatives possibles – il s’agit entre autre de problèmes d’accès au financement, d’un cadre législatif qui nécessite des réformes, et le besoin de dynamiser le dialogue public-privé.  
À propos d’IFC
IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement au service du secteur privé. Elle aide les pays en développement à atteindre une croissance durable en finançant des investissements, en mobilisant des capitaux sur les marchés financiers internationaux et en fournissant des services de conseil aux entreprises et aux pouvoirs publics. Au cours de l’exercice 2012, IFC a porté ses investissements à un niveau record de plus de 20 milliards de dollars en exploitant les capacités du secteur privé pour créer des emplois, stimuler l’innovation et résoudre les problèmes de développement les plus pressants. Pour plus d’informations, se rendre sur le site www.ifc.org .