Share this page

IFC et BNP Paribas font équipe pour stimuler le financement de l’agriculture en Afrique subsaharienne et en Europe de l’Est

Washington, 2 avril 2012 — IFC, institution membre du Groupe de la Banque mondiale, a lancé aujourd’hui un mécanisme de partage des risques en partenariat avec BNP Paribas (Suisse) SA. Son objectif : améliorer l’accès à des financements destinés au secteur agricole en Afrique subsaharienne et en Europe de l’Est et accroître la production dans certains des pays les plus pauvres du monde.
Ce mécanisme fournira 100 millions de dollars sur une période pouvant aller jusqu’à trois ans pour répondre aux besoins de financement d’entreprises agricoles par l’intermédiaire du Programme mondial de crédit-stockage (GWFP). IFC et BNP Paribas opéreront en partenariat pour accorder aux emprunteurs des prêts à court terme gagés sur la valeur de leurs produits agricoles, en ayant recours à des récépissés d’entrepôt ou à des instruments similaires de financement sur stocks.  
« Grâce à ce partenariat, nous pourrons accroître nos prêts à nos clients dans le secteur agricole en Afrique subsaharienne et en Europe de l’Est, et leur fournir les liquidités dont ils ont tant besoin », explique Cinzia Maurer-Tatti, Responsable du département Transaction Bank Group au sein de
BNP Paribas.
Le programme permettra d’accroître la production de produits d’exportation, parmi lesquels les noix de cajou, le cacao et le café, pour favoriser le commerce et le développement économique dans des pays à faible revenu comme le Burundi, la Côte d’Ivoire et l’Ouganda. Il contribuera aussi à accroître la disponibilité de céréales essentielles comme le maïs, le riz et le blé pour promouvoir la sécurité alimentaire au niveau local.
Selon Georgina Baker, Directeur du service Commerce international et chaînes d’approvisionnement pour IFC, « Ce projet améliorera la sécurité alimentaire et encouragera les exportations en fournissant un appui aux intervenants agricoles des marchés émergents. Nous sommes heureux de travailler avec BNP Paribas, qui est un chef de file du financement des produits de base dans le monde en développement ».
IFC a lancé le Programme mondial de crédit-stockage en 2010 pour permettre aux agriculteurs, aux négociants et aux exportateurs des marchés émergents d’obtenir des financements plus importants pour leurs fonds de roulement en tirant parti de leur propre production. Le programme devrait toucher jusqu’à 208 600 agriculteurs de marchés émergents du monde entier et contribuer à assurer la disponibilité d’aliments à 7,5 millions de personnes à l’horizon 2014.
À propos d’IFC
IFC, institution membre du Groupe de la Banque mondiale, est la plus importante institution mondiale d’aide au développement dont les activités concernent exclusivement le secteur privé. Elle appuie les pays en développement pour leur permettre de parvenir à une croissance durable en finançant des investissements, en fournissant des services-conseil aux entreprises et aux autorités nationales, et en mobilisant des capitaux sur les marchés financiers internationaux. Durant l’exercice 2011, qui s’est caractérisé par un climat d’incertitude économique dans le monde entier, IFC a aidé ses clients à créer des emplois, à améliorer leurs résultats au plan environnemental, et à avoir un impact positif sur leurs communautés locales, tout en portant ses investissements à un niveau record de près de 19 milliards de dollars. Pour plus d’information, rendez-vous à l’adresse www.ifc.org .
À propos de BNP Paribas
Pour plus d’information, rendez-vous sur www.bnpparibas.com et www.bnpparibas.ch .
Restez en contact