Share this page

IFC renforce son soutien au développement de la RDC

Kinshasa, République Démocratique du Congo, le 17 Avril 2009— L’ IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale a annoncé aujourd’hui son engagement à accroitre ses volumes d’investissements et de services-conseil au secteur privé et par conséquent à contribuer davantage au développement de la République Démocratique du Congo.
Au terme d’une visite de cinq jours dans le pays, le Vice Président de l’IFC, M. Thierry Tanoh, a souligné que l’IFC intensifie de façon notable ses opérations en République Démocratique du Congo, pays clef dans la stratégie régionale de l’IFC en Afrique.
« L’IFC travaille à accroitre ses activités là où elles sont le plus indispensables, particulièrement dans les pays à faible revenu d’Afrique et ceux qui émergent des conflits » a ajouté M. Tanoh. L’IFC s’engage à augmenter le volume de ses investissements et de services-conseil en vue de s’assurer que la RDC deviendra une destination de choix pour les entreprises soucieuses d’appliquer les meilleures pratiques internationales, et d’encourager un  impact développemental positif et largement partagé ».
L’IFC propose un large éventail de ses produits et services les plus innovants pour répondre aux besoins spécifiques de la RDC, pays émergeant d’un long conflit. La stratégie de l’IFC en RDC s’articule autour de trois grands axes: l’amélioration du climat des affaires, l’appui aux petites et moyennes entreprises, et les investissements dans les secteurs économiques clefs tels que  le secteur minier, le secteur financier, l’agro-industrie, le secteur manufacturier et les infrastructures.
Pendant sa visite, Mr. Tanoh a signé avec Rawbank un accord de prêt qui permettra à la banque d’accroitre ses financements destinés aux petites et moyennes entreprises. La promotion de l’accès au financement pour les femmes entrepreneurs est un important aspect du partenariat. L’IFC travaillera avec Rawbank pour mieux comprendre les besoins des femmes entrepreneurs et les possibilités de mettre des facilités de financement à leur disposition. Le programme va former les femmes entrepreneurs à mieux présenter des business plans selon les standards requis par les banques et à mieux gérer leurs entreprises.
M. Tanoh a également indiqué les autres domaines à travers lesquels l’IFC a récemment démontré son engagement:
  • L’IFC a un bureau et un représentant résident à Kinshasa depuis 2007.
  • En 2007, l’IFC a mis à la disposition de Zain RDC des financements à hauteur de 75 (soixante quinze) millions de dollars pour appuyer la modernisation de son réseau de téléphonie mobile dans le pays.
  • Depuis 2008, l’IFC aide à la mise en place de Advans Banque Congo, une nouvelle institution de microfinance dont l’objectif est d’atteindre les entrepreneurs qui ont un accès limité aux services financiers (l’IFC participe au capital à hauteur de 1,1 million de dollars).
  • Le secteur minier reste incontournable pour le développement économique de la RDC, pays riche en ressources minières. En collaboration avec les autres institutions du Groupe de la Banque Mondiale, l’IFC travaille activement avec les sociétés privées pour développer le potentiel minier du pays tout en s’assurant que les communautés locales bénéficient des retombées des activités minières du pays.
La visite de M. Tanoh a eu pour objectif de confirmer aux différentes parties prenantes l’engagement de l’IFC pour la RDC. M. Tanoh a ainsi rencontré les représentants du secteur privé et les représentants du Gouvernement dont S.E Monsieur Athanase Matenda Kyelu , Ministre des Finances et S.E Monsieur Adolphe Muzito, Premier Ministre.
A propos de l’IFC
L’IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, a pour mission de favoriser une croissance économique durable dans les pays en développement à travers le soutien au développement du secteur privé, la mobilisation des capitaux privés, des services -conseil et des mécanismes d'atténuation de risques aux entreprises et aux gouvernements. La vision de l’IFC est de créer des opportunités pour permettre aux populations de sortir de la pauvreté et d’améliorer leur niveau de vie. Au cours de l’exercice budgétaire 2008, les nouveaux investissements de l’IFC ont atteint la somme de 16,2 milliards de dollars, soit une augmentation de 34 pourcent par rapport à l’année précédente. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.ifc.org .