Share this page

IFC et le Japon forment des banquiers en Afrique de l'Ouest afin d'appuyer le financement du commerce extérieur en Afrique

Abidjan, Côte d’Ivoire, 1 er nov. 2011 – IFC, un membre du groupe de la Banque mondiale, et le gouvernement du Japon organisent cette semaine une formation en financement du commerce extérieur, destinée aux banquiers de Côte d'Ivoire, du Sénégal, du Bénin, du Togo, de la République du Congo, du Gabon, de la République centrafricaine, du Niger et du Burkina Faso, formation visant à les aider à améliorer leurs opérations de financement du commerce, réduire les risques et mieux servir les petites et moyennes entreprises dans leur pays.
Cette formation fait partie du Programme de financement du commerce international d'IFC, créé en 2005 et visant à accroître le volume des échanges commerciaux entre les marchés émergeants, augmenter la part des pays en voie de développement dans le commerce international et promouvoir la circulation des biens et services entre ces pays.
Vingt-neuf banquiers, représentant 17 banques de neuf pays africains, participent à une session de formation de cinq jours à Abidjan du 31 octobre au 4 novembre. Cette formation d'une semaine est la première organisée en Côte d'Ivoire par le Programme de financement du commerce international d'IFC. Elle couvre les principaux aspects du financement, pour ensuite se concentrer sur une approche systémique visant à mettre en place à un back-office du commerce international bien contrôlé et efficient conformément à la norme internationale.
Georgina Baker, directrice du Financement à court terme d'IFC, a déclaré : « Par le biais de son Programme de financement du commerce international, IFC  favorise l’accroissement des échanges commerciaux en Afrique. L'offre d'une formation constitue une part importante des efforts du programme visant à aider les banques des marchés émergeants à fournir un financement des échanges commerciaux aux importateurs et exportateurs, et en particulier aux petites et moyennes entreprises ».
M. Tokuwaka, Responsable de la coopération économique à l'ambassade du Japon en Côte d'Ivoire, a déclaré : « Le Japon, en partenariat avec IFC, organise des séminaires de formation du Programme de financement du commerce international permettant de favoriser le renforcement des capacités en Afrique et de contribuer à son développement durable ».
Le Programme de financement du commerce international d'IFC propose aux banques participantes des garanties partielles ou totales couvrant les obligations de paiement sur les marchés émergeants relatives aux transactions commerciales. Le programme de conseil en commerce extérieur d'IFC fait partie intégrante de son programme plus général et est destiné à aider les banques locales à développer leur capacité de financement du commerce extérieur.
Le programme de conseil fournit aux banques et autres institutions financières une formation et un appui visant à mettre à niveau leurs compétences en structuration de transactions de financement du commerce de base comme complexes, améliorer leurs techniques d'atténuation des risques liés au financement du commerce, remettre à niveau leurs compétences opérationnelles et techniques de leurs back-offices du financement du commerce international et transférer les meilleures pratiques internationales actuelles en matière de financement du commerce international aux marchés locaux.
En Afrique, plus de 1 000 banquiers de 26 pays ont bénéficié de 80 formations en financement du commerce extérieur d'IFC depuis 2006.
About IFC
IFC, a member of the World Bank Group, is the largest global development institution focused on the private sector in developing countries. We help developing countries achieve sustainable growth by financing investment, providing advisory services to businesses and governments, and mobilizing capital in the international financial markets. In fiscal year 2011, amid economic uncertainty across the globe, we helped our clients create jobs, strengthen environmental performance, and contribute to their local communities—all while driving our investments to an all-time high of nearly $19 billion. For more information, visit www.ifc.org .
A propos du gouvernement du Japon
Le Japon est déterminé à contribuer au développement de l'Afrique. Son engagement s'est manifesté lors du lancement du processus de la TICAD, par le biais duquel le Japon a défendu les principes à la fois d'un partenariat mondial et d'une appropriation par les Africains de leur processus de développement. Le gouvernement du Japon a annoncé dans le Plan d'action de Yokahama dans la TICAD IV son intention de doubler l'aide publique au développement en faveur de l'Afrique d'ici 2012. Pour de plus amples informations, veuillez consultez le site suivant : www.ticad.net .