Share this page

Le Groupe de la Banque mondiale aide l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale à Mieux Attirer les Investissements Etrangers et les Emplois

Johannesburg, Afrique du Sud, 20 Septembre 2011 — Le Service-conseil en Climat des Investissements du Groupe de la Banque Mondiale développe les capacités de formation en facilitation des investissements en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale afin de créer une réserve régionale de formateurs. Ceux-ci aideront les intermédiaires de  promotion de l’investissement à répondre plus adéquatement aux demandes des investisseurs potentiels et à attirer plus d’investissements étrangers sur le continent pour des projets d’infrastructures, de tourisme, et autres.
Du 20 au 23 Septembre, le Groupe de la Banque mondiale va former 13 personnes au cours d’un atelier à Johannesburg pour qu’ils puissent ensuite former les autorités en charge des investissements en Afrique et les aider à fournir des informations de qualité et dans les délais impartis aux investisseurs étrangers. Les 13 individus ont été sélectionnés sur la base de leur expérience en promotion des investissements dans la région.
La formation de Johannesburg entre dans le cadre d’une stratégie plus vaste du Groupe de la Banque Mondiale qui vise à aider l’Afrique à améliorer son climat des investissements et à renforcer son secteur privé, ce qui inclut une attraction d’investissements étrangers plus importante.Un rapport du Groupe de la Banque mondiale indique que 24 ou 25 intermédiaires de promotion des investissements en Afrique de l’Ouest et Centrale ratent des opportunités d’investissements.
Indice Global de Promotion des Investissements 2012 : Le Focus sur les pays ACP évalue la facilitation des investissements de 77 pays de l’Afrique, des Caraïbes, et du Pacifique (ACP). Cet examen s’effectue au moyen d’une évaluation de leurs sites Web et de leurs réponses à deux demandes d’informations venant d’investisseurs potentiels ayant des projets dans les secteurs prioritaires du tourisme et de l’agrobusiness.
Bien qu’attendus pour le mois de février 2012, les premiers résultats montrent que seule l’Agence Nationale pour la Promotion de l'Investissement et des Grands Travaux (APIX) au Sénégal a répondu à la fois aux investisseurs des secteurs du tourisme et de l’agrobusiness dans un effort pour garantir l’exécution de projets dans le pays. Le tourisme est un secteur prioritaire pour la majorité des IPI de la région et pourtant, lorsque les agences ont été sollicitées par un investisseur étranger, seules deux d’entre elles ont  réagi à l’opportunité de construire un hôtel dans la capitale. De la même manière, au vu des besoins en matière de sécurité alimentaire, il est surprenant que seuls 2 pays dans la région aient réagi à l’opportunité d’ouvrir une usine de recherche et de production pour des semences de tubercules.
David Bridgman, le Directeur pour l’Afrique subsaharienne du Service-conseil en Climat des Investissements du Groupe de la Banque mondiale a déclaré, “Si les informations concernant le pays sont difficiles à obtenir, les investisseurs étrangers iront tout simplement voir ailleurs. le Groupe de la Banque mondiale aide l’Afrique à attirer les investissements étrangers dont elle a besoin pour renforcer son économie et créer des emplois en développant la capacité des agences qui traitent directement avec les investisseurs potentiels.”
L’Agence de Promotion de l'Investissement du Mali (API-Mali) s’est révélée être la première de la sous-région, sur la base des classements du rapport. L’API-Mali s’avère aussi être l’agence qui a le plus progressé depuis 2009, suivie par les agences de Sierra Leone, du Bénin et de Mauritanie, qui se sont améliorées de plus de 20 points de pourcentage, prouvant que le revenu d’un pays n’est pas lié à la performance des agences gouvernementales. Les agences du Sénégal et du Ghana font également partie des agences qui ont réussi à atteindre le top du classement de la région, avec des scores dépassant 45%.
L’atelier de Johannesburg préparera 7 consultants en promotion des investissements et 6 formateurs de l’APIX, de l’API Mali, du Centre de Promotion des Investissements du Ghana, du Climat des Affaires des Pays ACP, du Projet « Villages du Millénaire » ( Millennium Cities Initative - MCI ) au Mali, et d’autres agences de la région.
L’ Indice Global de Promotion des Investissements 2012 : Le Focus sur les pays ACP entre dans le cadre plus large du rapport Indice Global de Promotion des Investissements , qui évalue 189 IPI nationaux. Le rapport est élaboré par le Service-conseil en Climat des Investissements du Groupe de la Banque mondiale et sponsorisé par ProInvest, un programme de partenariat développé par la Commission Européenne.
A propos des Services-conseil du Groupe de la Banque mondiale pour le climat des investissements
Les Services conseil du Groupe de la Banque mondiale pour le climat des investissements aident les gouvernements à mettre en œuvre des réformes visant à améliorer l'environnement des entreprises et à encourager et à retenir l'investissement, favorisant ainsi l'émergence de marchés concurrentiels, la croissance et la création d'emplois. Le financement est assuré par le Groupe de la Banque mondiale (IFC, MIGA et la Banque mondiale) et par plus de quinze bailleurs-partenaires œuvrant par l'intermédiaire de la plateforme multi-bailleurs qu'est le FIAS.