Share this page

L’IFC S’engage pour la Croissance et le Développement au Niger Grâce à un Soutien Apporté aux Entreprises Privées

Niamey, Niger, 15 décembre 2008 – L’IFC, un membre du groupe de la Banque Mondiale, vise à intensifier son soutien au secteur privé du Niger, en particulier dans les secteurs de l’industrie agroalimentaire, financier, manufacturier, de la distribution et des services du pays, dans lesquels l’impact en termes de développement peut être le plus grand, a déclaré le Vice-président de l’IFC pour l’Afrique et l’Europe de l’Ouest, Thierry Tanoh, au cours de sa première visite dans le pays en cette qualité.  
Tanoh, accompagné de la nouvelle directrice de l’IFC pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale, Yolande Duhem, a rencontré des hommes d’affaires et des agents clés du gouvernement, dont le Président nigérien Mamadou Tandja et le Premier Ministre Seyni Oumarou.
« Le secteur privé jouera un rôle de plus en plus important dans la création d’emplois et dans la réduction de la pauvreté au Niger » a déclaré Tanoh. « L’IFC travaillera avec le gouvernement du Niger à favoriser la création d’un environnement de l’entreprise plus approprié à l’investissement privé afin de développer une économie dynamique et inclusive ».
Tanoh et des membres du gouvernement du Niger et du secteur privé ont discuté des moyens à disposition de l’IFC pour soutenir la mise en œuvre des réformes identifiées par l’Evaluation du Climat de l’investissement au Niger de l’IFC-Banque mondiale afin de développer un environnement de l’entreprise plus attractif pour l’investissement privé. Ils ont aussi parlé de partenariats éventuels avec des banques locales afin d’étendre leurs prêts aux petites et moyennes entreprises.
La stratégie de l’IFC au Niger se concentre sur le soutien apporté à l’implication du secteur privé dans l’industrie agroalimentaire, les infrastructures, la fabrication et l’exploitation minière. Le Niger se classe en 172 è position sur 181 pays dans le rapport de l’IFC-Banque mondiale Doing Business 2009 , qui classe les pays en fonction de la facilité à y faire des affaires.
Le Niger était le premier dans lequel s’est rendu Tanoh sur les quatre pays partenaires de l’IFC en Afrique de l’Ouest que comportait la visite. Tanoh se rendra également au Mali, au Togo et dans sa Côte d’Ivoire natale pour discuter de la façon dont les services de conseils et les investissements de l’IFC peuvent avoir le plus grand impact en termes de développement sur ces économies.
A propos de l’IFC
L’IFC, filiale du Groupe de la Banque Mondiale, a pour vision de créer des opportunités pour permettre aux populations d’échapper à la pauvreté et d’améliorer leurs conditions de vie.  Nous encourageons une croissance économique durable dans les pays en développement en soutenant le secteur privé, en mobilisant le capital privé, et en offrant des services de conseil et de mitigation des risques aux entreprises et aux gouvernements. Nos nouveaux investissements se sont élevés à 16.2 milliards USD à la fin de l’année fiscale 2008, ce qui représente une augmentation de 34% par rapport à l’année précédente. Pour plus d’information, veuillez visiter www.ifc.org.