Share this page

IFC devient l’investisseur de référence dans Partech Africa, le plus grand fonds de capital-risque dédié à l'Afrique

Washington, DC, 18 janvier 2018 - IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, a aidé Partech Ventures à créer un fonds de 100 millions d'Euros qui devrait devenir le plus grand fonds de capital-risque ciblant les start-ups dans le secteur des technologies numériques en Afrique subsaharienne. Cette initiative permettra d’accélérer la transition numérique en cours, qui contribue à la croissance économique dans la région.
Grâce à sa participation de 15 millions d'Euros, IFC devient l’investisseur de référence dans le fonds Partech Africa, qui a atteint le niveau de participation nécessaire pour lancer ses opérations. Cette transaction marque le premier investissement d'IFC dans un fonds de capital-risque d’envergure en Afrique subsaharienne, où les start-ups du secteur des technologies sont confrontées à un déficit de financement qui freine leur développement. Ce secteur est pourtant essentiel à la croissance économique et à la prospérité en Afrique: les technologies numériques devraient contribuer environ 300 milliards de dollars au Produit Intérieur Brut de la région d'ici à 2025, selon le McKinsey Global Institute.
« La technologie peut avoir un impact énorme en Afrique subsaharienne, une région où le potentiel des entrepreneurs reste encore largement inexploité » déclare Philippe Le Houérou, directeur général d'IFC. « La population africaine est majoritairement jeune - et bon nombre de ces jeunes disposent de compétences technologiques solides et d'idées novatrices qui pourraient améliorer le bien-être des populations. Pour autant les financements leur font défaut. Nous sommes convaincus que le fonds Partech Africa contribuera de manière importante à réduire ce déficit de financement et à stimuler l'entrepreneuriat et la croissance. »
« L’équipe expérimentée et opérationnelle de Partech Africa, qui conclut plus de 70 transactions par an, offre une valeur ajoutée importante pour les créateurs d’entreprises africains » affirme Tidjane Dème, -General Partner chez Partech Africa. Il ajoute «Grâce à notre réseau mondial de partenaires, notre équipe chargée du développement d’entreprise introduira les start-ups africaines aux marchés européen et américain, ce qui facilitera les échanges commerciaux et les partenariats stratégiques à long terme. »
Le fonds sera ouvert à tous les pays d’Afrique, mais huit d’entre eux présentent des besoins plus importants que les autres en matière de capital-risque : le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, le Nigeria, le Sénégal, la Tanzanie et l'Ouganda. Dans ces pays, le fonds fournira du financement de démarrage allant de 500 000  à 5 millions d'Euros notamment à des start-ups dans les secteurs des technologies financières, des technologies de la santé et des technologies mobiles.
À propos d'IFC
IFC, une organisation sœur de la Banque mondiale et membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement dédiée au secteur privé sur les marchés émergents. Travaillant avec plus de 2 000 entreprises dans le monde, nous utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des marchés et des opportunités dans les régions les plus difficiles du monde. À l'EF 2017, nous avons fourni un financement de long terme d’un montant record de 19,3 milliards d'USD en faveur des pays en développement, tirant ainsi parti du pouvoir du secteur privé pour contribuer à éliminer l'extrême pauvreté et à promouvoir une prospérité partagée. Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.ifc.org
Restez connectés