Share this page

Philippe Le Houérou nommé vice-président exécutif et directeur général d’IFC

WASHINGTON, 12 novembre 2015 — Philippe Le Houérou a été nommé aujourd’hui vice-président exécutif et directeur général de la Société financière internationale (IFC), organisme du Groupe de la Banque mondiale et plus importante institution mondiale d’aide au développement dont les activités sont axées sur la promotion du secteur privé. De nationalité française, M. Le Houérou cumule plus de 31 ans d’expérience dans les domaines de la finance internationale, du développement, des partenariats public-privé et du dialogue sur les politiques à mettre en œuvre.
M. Le Houérou occupe actuellement les fonctions de vice-président chargé des politiques et des partenariats à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Il avait auparavant poursuivi une longue et brillante carrière au sein du Groupe de la Banque mondiale, où le dernier poste qu’il a occupé, jusqu’en 2014, fut celui de vice-président pour la région Asie du Sud.
« Je suis très heureux que Philippe rejoigne de nouveau le Groupe de la Banque mondiale pour diriger IFC », déclare le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim . « Peu de professionnels possèdent une expérience et une connaissance géographiques des marchés régionaux aussi étendues que les siennes. Philippe apportera à IFC des compétences intellectuelles et stratégiques exceptionnelles ainsi qu’un savoir-faire hors pair en matière de gestion et de services à la clientèle. Lui et son équipe localiseront à l’intérieur du secteur privé des investissements à même de créer des emplois et de promouvoir la croissance économique dans les pays en développement au profit de tous, en particulier des populations pauvres et vulnérables ».
« Je crois profondément en la mission du Groupe de la Banque mondiale », souligne Philippe Le Houérou. « Pour moi, le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté consiste à promouvoir la croissance économique, qui proviendra en grande partie du secteur privé. Je suis convaincu, sans l’ombre d’un doute, que l’action d’IFC dans le secteur privé est essentielle pour créer des emplois, lutter contre le changement climatique et relever les grands défis mondiaux de notre époque. Ce sera pour moi un honneur et un privilège de diriger IFC dans les années à venir ».
À l’origine, après avoir travaillé dans le secteur bancaire privé, M. Le Houérou a rejoint le Groupe de la Banque mondiale comme participant au programme des jeunes cadres, une expérience qui incluait une participation aux activités d’investissement d’IFC en Asie de l’Est. Dans le cadre des dernières fonctions qu’il a occupées à la Banque, en tant que vice-président régional pour l’Asie du Sud, il a plus que doublé le montant des prêts, amélioré les décaissements et formulé une nouvelle stratégie régionale axée sur le renforcement des travaux d’analyse et du dialogue de politique générale. Auparavant, il avait occupé le poste de vice-président pour l’Europe et l’Asie centrale. À ce titre, il a dirigé l’action menée par la région pour faire face à la crise financière mondiale et a intensifié les activités d’analyse et de conseil, notamment sous la forme de services de conseil remboursables novateurs, afin de diffuser les connaissances les plus avancées sur les grands enjeux auxquels étaient confrontés les responsables de l’action publique de la région et des pays de la zone euro.
Philippe Le Houérou a occupé d’autres postes de direction importants à la Banque mondiale, notamment ceux de vice-président pour les financements concessionnels et les partenariats mondiaux, vice-président et chef des services d’information par intérim et directeur du département chargé de la mobilisation des ressources. Il a par ailleurs occupé le poste de représentant résident à Madagascar.
IFC est la plus importante institution mondiale d’aide au développement dont les activités concernent exclusivement le secteur privé. Elle aide les pays en développement à parvenir à une croissance durable en finançant des investissements, en mobilisant et en gérant les capitaux de tierces parties et en fournissant des services de conseil aux entreprises et aux pouvoirs publics. Durant l’exercice 15, ses investissements ont atteint près de 18 milliards de dollars et ont permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour créer des emplois, stimuler l’innovation et relever les défis les plus urgents en matière de développement à l’échelle mondiale.
Né à Montpellier (France), M. Le Houérou a grandi en Afrique du Nord et en Italie, puis a étudié à l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris avant d’obtenir une maîtrise en administration des affaires à Columbia University et un doctorat en économie internationale à l’IEP de Paris.
Pour en savoir plus, veuillez consulter le site web d’IFC : http://www.ifc.org/
À propos du Groupe de la Banque mondiale :
Le Groupe de la Banque mondiale joue un rôle majeur dans l’action menée au plan mondial pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Il se compose de cinq institutions : la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), l’Association internationale de développement (IDA), la Société financière internationale (IFC), l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) et le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Ces institutions, qui travaillent ensemble dans une centaine de pays, fournissent des financements, des conseils et d’autres solutions qui permettent aux pays de relever les défis les plus urgents auxquels ils sont confrontés en matière de développement. Pour de plus amples informations, veuillez consulter les sites www.banquemondiale.org , www.miga.org et ifc.org .