Share this page

IFC pilote un programme de financement de 303 millions d'euros pour la centrale électrique d'Atinkou en Côte d'Ivoire

Abidjan, Côte d’Ivoire, 4 mars 2020 — La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé aujourd'hui la signature d'un programme de financement de 303 millions d'euros au profit d'un nouveau projet de centrale électrique au gaz en Côte d’Ivoire. La nouvelle centrale, baptisée Atinkou, permettra d'augmenter la production et la fourniture d'énergie dans un pays où, en 2017, seulement 66% de la population avaient accès à l'électricité. Le coût total du projet s'élève à 404 millions d'euros.
Le projet consiste en une concession de 20 ans pour développer et exploiter une centrale électrique au gaz naturel de 390 MW située à environ 40 kilomètres à l'ouest d'Abidjan. En utilisant une technologie de turbine à cycle combiné à haut rendement, la centrale contribuera à réduire considérablement les coûts de production électrique et les émissions de gaz à effet de serre de la Côte d'Ivoire, en partie grâce au remplacement d’unités de production d’ancienne génération. Le projet est porté par le groupe Eranove, un groupe industriel de premier plan qui gère plusieurs actifs dans le domaine de l'eau et de l'électricité en Afrique de l’ouest et en Afrique centrale. Eranove possède et exploite notamment le projet CIPREL, qui, avec ses 544 MW, est la plus grande centrale électrique en Côte d'Ivoire.
Chef de file et coordinateur au niveau mondial, IFC a structuré l'ensemble du financement de dette de 303 millions d'euros, avec la participation de la Banque africaine de développement (BAD), la Société néerlandaise de financement du développement (FMO), la Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft (DEG) allemande, l’Emerging Africa Infrastructure Fund, qui fait partie du Private Infrastructure Development Group, et le Fonds de l'OPEP pour le développement international. IFC a également consenti un prêt de 91 millions d'euros pour son propre compte, et fourni des swaps de taux d'intérêt afin de couvrir le risque sur les taux d'intérêt du projet.
« Une fois que la centrale sera construite, Atinkou fournira une électricité abordable à plusieurs milliers de foyers et d'entreprises, tout en aidant la Côte d'Ivoire à atteindre son objectif de transition vers une production d'électricité plus verte. L'investissement d'IFC dans ce projet témoigne de son engagement de longue date dans le secteur de l'électricité en Côte d'Ivoire, qui a débuté en 1994 sur le projet CIPREL », rappelle Linda Rudo Munyengeterwa, directrice régionale d’IFC pour les infrastructures et les ressources naturelles au Moyen-Orient et en Afrique.
« Atinkou s'appuie sur l'expertise et l'expérience acquises par le groupe Eranove avec la centrale électrique CIPREL. Elle illustre ainsi la force du modèle industriel d'Eranove et son ancrage sur l'expertise et les compétences africaines. Atinkou confirme également la position de leader d'Eranove en tant que producteur indépendant et gestionnaire délégué de services publics dans les secteurs de l'eau et de l'électricité en Côte d'Ivoire. Nous tenons à remercier l'État de Côte d'Ivoire et IFC pour leur confiance qui permettra d'augmenter la production d'énergie en Côte d'Ivoire, favorisant ainsi le développement du pays et de la sous-région », souligne Marc Albérola, directeur général du groupe industriel Eranove.
Depuis les années 1990, IFC et la Banque mondiale soutiennent les efforts du gouvernement ivoirien pour développer un secteur de l'énergie financièrement viable. Ce nouveau programme de financement s'appuie sur le succès de CIPREL, qui fournit de l'électricité à un prix abordable dans le pays depuis 1995.
À propos de la Société financière internationale (IFC)
Organisation sœur de la Banque mondiale au sein du Groupe de la Banque mondiale, IFC est la plus importante institution mondiale d'aide au développement dont les activités concernent exclusivement le secteur privé dans les marchés émergents. Elle collabore avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et de débouchés là où ils font le plus défaut. Au cours de l’exercice 2019, les financements à long terme d’IFC dans les pays en développement se sont élevés à plus de 19 milliards de dollars et ont permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour mettre fin à l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.ifc.org
Suivez l’actualité d’IFC
À propos du groupe Eranove
Le groupe industriel français Eranove est un acteur panafricain opérant dans la gestion des services publics et la production d'électricité et d'eau potable. Il est présent en Côte d'Ivoire depuis plusieurs décennies (SODECI, CIE, CIPREL, Awale, Smart Energy), au Sénégal depuis 1996 et se développe au Mali, au Togo, au Gabon, à Madagascar, au Bénin, au Sénégal et en RDC. Avec un chiffre d'affaires de 597 millions d'euros, 455 millions de mètres cubes d'eau potable produits, une capacité de production électrique exploitée de 1 250 MW et plus de 1 000 MW en développement, le groupe Eranove emploie plus de 9 000 personnes, dont il catalyse les compétences et le savoir-faire au service de 2,2 millions de clients pour l'électricité et 1,9 million de clients pour l'eau (chiffres de 2018). Acteur responsable, le groupe s'engage à travers ses filiales sur l'ensemble des enjeux de la responsabilité sociale des entreprises et sur la certification ISO 9001 pour la qualité, ISO 45001 pour la sécurité et ISO 140001 pour l'environnement. Son actionnaire majoritaire est ECP (Emerging Capital Partners), un leader panafricain du capital-investissement.