Share this page

IFC investit dans Mali-Shi pour accroître la production et les exportations de karité au Mali

Bamako, Mali, 9 juillet 2019— IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, annonce un investissement de 2,5 millions d’Euros dans Mali Shi qui permettra de construire la première usine moderne de transformation de karité du pays. Cette usine offrira à environ 120,000 collecteurs d’amandes de karité – dont 95 pour cent sont des femmes – l’opportunité d’accroître leurs revenus et d’accéder à de nouveaux marchés.
Le Mali est le second fournisseur d’amandes de karité au monde, assurant environ 20 pour cent des approvisionnements mondiaux. Le secteur emploie plus d’un million de producteurs en zones rurales – en majorité des femmes, dans les activités de collecte. Pour autant, son industrie de transformation du karité n’était pas encore modernisée.
Désormais, ce projet permettra au Mali, un pays fragile dont la situation sécuritaire s’est fortement détériorée au cours des dernières années, de produire et d’exporter du beurre de karité - un substitut au beurre de cacao - respectant les normes exigeantes de qualité du marché international de l’agro-alimentaire et des cosmétiques.  
IFC a consenti à Mali Shi un prêt de 2,5 millions d’Euros pour son propre compte et en sa qualité de gestionnaire du Guichet pour le secteur privé du Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP), une initiative qui permet à IFC d’investir dans des projets plus risqués mais à fort impact sur le développement.
“Le partenariat entre IFC et Mali Shi permettra de lancer une industrie de transformation du karité et d’introduire les meilleures pratiques internationales dans ce secteur. Cela améliorera les revenus des petits producteurs et facilitera leur accès aux marchés” a déclaré Aliou Maiga, le Directeur d’IFC pour l’Afrique de l’ouest et l’Afrique centrale. “Ce projet démontre également comment les différentes institutions du Groupe de la Banque mondiale peuvent travailler ensemble pour aider le secteur privé à avoir plus d’impact dans les pays les plus difficiles.”
L’investissement d’IFC sera accompagné d’un programme d’assistance technique pour renforcer les capacités de plus d’une centaine de coopératives opérant dans la chaîne d’approvisionnement de Mali Shi, en vue de les aider à accéder à des financements. IFC aidera également l’entreprise à améliorer ses normes d’hygiène alimentaire, d’efficience énergétique et à mettre en place un système de traçabilité. Enfin, IFC fournira à Mali Shi une assistance en matière de gestion des risques environnementaux et sociaux.
Simballa Sylla, Directeur général de Mali Shi, a déclaré : “Grâce à l’appui unique d’IFC, composé d’un financement à long terme et d’assistance technique, nous pourrons remplir les critères internationaux sur un marché où les clients ont une exigence très forte en matière de qualité”.
Le secteur du karité au Mali bénéficiera également de l’appui de la Banque mondiale, à travers des interventions qui contribueront à faciliter l’accès aux marchés des coopératives et à améliorer la qualité des amandes de karité qu’elles produisent, grâce à un programme de renforcement de capacités.
“Ce projet va stimuler les opportunités économiques pour les collectrices de karité et leur permettre d’améliorer leurs revenus. Il vient aussi en complément de projets financés par la Banque mondiale, qui proposent des financements et des programmes de renforcement de capacités et contribuent ainsi à l’autonomisation des femmes en zones rurales. Car, à la différence d’autres secteurs, les femmes gardent traditionnellement le contrôle des revenus issus de la collecte et la vente d’amandes et de beurre de karité, pour subvenir aux besoins de leurs familles et de leurs communautés” a déclaré Soukeyna Kane, Directrice pays de la Banque mondiale au Mali.
L’investissement d’IFC est également soutenu par l’initiative CASA (l’Initiative pour les pays affectés par les conflits en Afrique) d’IFC. Cette initiative est financée par l’Irlande, les Pays-Bas et la Norvège.
A propos d’IFC
IFC, une organisation sœur de la Banque mondiale et un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement dédiée au secteur privé dans les marchés émergents. Travaillant avec plus de 2 000 entreprises dans le monde, nous utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des marchés et des opportunités dans les régions les plus difficiles du monde. Au cours de l'exercice fiscal 2018, nous avons fourni plus de 23 milliards de dollars en financements à long terme pour les pays en développement, tirant parti du pouvoir du secteur privé pour éliminer l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour plus d'informations, rendez-vous sur: www.ifc.org
Restez connecté
A propos du GAFSP
Le Programme mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP) est un mécanisme multilatéral qui met en œuvre dans chaque pays les engagements pris par la communauté mondiale. Le guichet du secteur prive du GAFSP catalyse les investissements privés dans des projets soutient durablement l’agriculture dans les pays en développement. Le GAFSP cherche à accroître les revenus des PME et des petits producteurs grâce à des solutions durables qui améliorent l’accès aux financements et réduisent les risques dans le secteur de l’agriculture. Le GAFSP est financé par six donateurs : l’Australie, le Canada, le Japon, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.