Share this page

IFC et la MIGA investissent dans la bauxite et les infrastructures de transport pour soutenir la croissance en Guinée

Dakar, 28 mai 2019 - IFC et la MIGA, deux institutions membres du Groupe de la Banque mondiale, ont annoncé aujourd’hui un engagement de 460 millions de dollars en financement de dette et en garanties pour soutenir le développement durable du projet d’extraction de bauxite de la Guinea Alumina Corporation et la réalisation d’infrastructures routière et portuaire connexes en Guinée.
Le projet, d’un coût approximatif de 1,4 milliard de dollars, est développé par la Guinea Alumina Corporation, une filiale de Emirates Global Aluminium. Il constitue l’un des plus importants investissements étrangers en Guinée, comprenant la construction d’une mine de bauxite d’une capacité de production de 12 millions de tonnes par an, l’expansion d’une ligne ferroviaire multi-utilisateurs sur l’axe Sangarédi-Kamsar et la construction d’un nouveau terminal d’exportation dans l’enceinte du port de Kamsar. Ces infrastructures permettront d’améliorer l’intégration du secteur minier guinéen au marché mondial et contribueront à renforcer la position du pays comme producteur et exportateur de bauxite de rang mondial.
IFC fournit un prêt d’un montant global de 330 millions de dollars au projet, comprenant un financement de dette syndiqué auprès de sept banques commerciales tandis que la MIGA leur fournit des garanties contre le risque politique à hauteur de 129 millions de dollars. Le total du prêt prioritaire s’élève à 750 millions de dollars. IFC a joué un rôle majeur pour établir les normes environnementales et sociales du projet, notamment en collaborant avec le gouvernement guinéen ainsi que plusieurs acteurs impliqués dans la protection de la biodiversité. IFC suivra la mise en œuvre du projet et s’assurera que celui respecte les normes de performance de l’institution.
Le projet devrait créer environ 1000 emplois permanents. Les travaux de construction sont bien avancés et ont créé plus de 4,6000 emplois temporaires en période de pointe et jusqu’à 9,800 emplois auprès des fournisseurs locaux de la mine. Le projet génèrera également 50 millions de dollars par an en moyenne en recettes pour le gouvernement. Pour renforcer l’impact du projet, IFC fournit également des services conseil à la GAC à travers un programme doté d’un budget de 4,4 millions de dollars. Grâce à cette initiative, la GAC pourra accroître ses efforts d’appui économique et social et ainsi soutenir davantage les communautés d’accueil. Le programme capitalise l’expérience de plus de dix ans d’IFC en matière d’appui au développement responsable du secteur minier en Guinée.
“Nous sommes heureux de soutenir le développement de ce projet, qui permettra à la Guinée d’accroître ses exportations et dynamisera l’économie locale, notamment grâce aux approvisionnements en biens et services auprès de fournisseurs locaux et les améliorations considérables dont bénéficieront les infrastructures ferroviaire et portuaire” a déclaré Sérgio Pimenta, Vice-président d’IFC pour le Moyen-Orient et l’Afrique. “Le développement responsable du secteur minier crée des opportunités économiques importantes pour ce pays, qui abrite un quart des ressources mondiales en bauxite.”  
“Ce projet permettra en outre d’attirer davantage d’investissements dans un secteur stratégique pour l’économie guinéenne tout en soutenant l’expansion d’autres secteurs grâce au développement des chaînes d’approvisionnement locales.” a déclaré Sarvesh Suri, le Directeur des opérations de la MIGA.
A propos d’IFC
IFC, une organisation sœur de la Banque mondiale et un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement dédiée au secteur privé dans les marchés émergents. Travaillant avec plus de 2 000 entreprises dans le monde, nous utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des marchés et des opportunités dans les régions les plus difficiles du monde. Au cours de l'exercice fiscal 2018, nous avons fourni plus de 23 milliards de dollars en financements à long terme pour les pays en développement, tirant parti du pouvoir du secteur privé pour éliminer l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour plus d'informations, rendez-vous sur: www.ifc.org
Restez connecté
A propos de la MIGA
L’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) est une institution spécialisée du groupe de la Banque mondiale créée en 1988. La MIGA a pour objectif d'encourager les investissements directs étrangers dans les pays émergents en assurant la couverture des risques liés aux restrictions sur les conversions et les transferts de devises, les ruptures de contrats par les gouvernements, les expropriations et les guerres ou les troubles de l’ordre, grâce à des émissions de garanties ou d'assurances au bénéfice d’investisseurs et de créanciers privés. Au cours des trois dernières décennies, la MIGA a soutenu plus de 52 milliards de dollars d’investissements dans 111 pays en développement.