Share this page

Côte d’Ivoire : IFC coordonne un financement de 264 millions d’euros pour l’expansion de la centrale électrique d’Azito

Abidjan,Côte d’Ivoire, 24 juillet 2019 — IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, Globeleq Africa Holdings Limited (Globeleq), un des leaders dans le développement de projets énergétiques en Afrique, et Industrial Promotion Services West Africa (IPS WA), membre du Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED), ont engagé les fonds nécessaires au développement de la centrale thermique d’Azito (dénommée, « Azito Phase 4 ») en Côte d’Ivoire. L’expansion de la centrale contribuera à accroître la fourniture d’une électricité fiable et abordable en Côte d’Ivoire, où, en 2017, à peine 66% de la population avaient accès à l’électricité.
La quatrième phase de l’expansion d’Azito consistera en la construction sur le site existant, d’une nouvelle unité en cycle combiné (253 MW supplémentaires), qui permettront à Azito de produire au total 2 000 GWh supplémentaires par an, soit plus de 30 % de l’électricité du pays. L’électricité produite par la quatrième phase d’Azito remplacera des unités thermiques moins performantes, ce qui permettra de réduire sensiblement les coûts de production du secteur et les émissions de gaz à effet de serre. Le projet contribuera également à satisfaire la demande d’électricité croissante dans le pays et à travers la sous-région. La modernisation de la centrale devrait fournir de l’électricité à plusieurs centaines de milliers de ménages et d’entreprises.  
« Azito Phase 4 » aidera la Côte d’Ivoire à atteindre son objectif de 42 % d’énergies renouvelables à l’horizon 2030 en améliorant la stabilité du réseau et en facilitant l’intégration d’énergies renouvelables intermittentes, en complément de la base hydroélectrique du pays (900 MW, soit environ 40 % de la puissance totale installée). Le potentiel des énergies renouvelables en Côte d’Ivoire est souligné dans ce rapport d’IFC . IFC continuera à œuvrer avec le gouvernement ivoirien au développement de capacités supplémentaires en énergies renouvelables.
En tant que principal arrangeur et coordinateur global, IFC a syndiqué un financement de 264 millions d’Euros, également fourni par les institutions suivantes : la Banque africaine de développement (BAD), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), un groupe d’institutions financières de développement européennes (EDFIs), dont Proparco, et ses homologues belge (BIO), allemand (DEG), hollandais (FMO) et le fonds EAIF-Investec. Pour son propre compte, IFC prendra une participation de 46 millions d’Euros dans le projet sous forme de prêt, en plus d’assurer un swap sur le taux d’intérêt applicable à la toute la dette libellée en euros.
Ce nouveau cycle de financement consolide la réussite de la centrale thermique d’Azito, qui produit de l’électricité à faible coût et assure une capacité additionnelle ferme, tout en exploitant efficacement les ressources de gaz naturel de la Côte d’Ivoire depuis 2000.
« Nous sommes heureux de voir se matérialiser la quatrième phase du projet Azito, ce qui marque une étape importante dans la participation d’IFC et de ses partenaires aux activités du secteur ivoirien de l’énergie. Grâce à sa capacité supplémentaire, le projet permettra de mieux satisfaire une demande en énergie croissante tout en réduisant les coûts du secteur et les émissions de gaz à effets de serre. De même, le projet permettra d’intégrer plus d’énergies renouvelables dans le mix énergétique de la Côte d’Ivoire et de renforcer ainsi la position du pays comme hub énergétique en Afrique de l’ouest. Nous félicitons le gouvernement ivoirien, Azito Energie et ses actionnaires, Globeleq et IPS (WA) pour avoir contribué à cette réalisation, » a déclaré Linda Rudo Munyengeterwa, Directrice régionale d’IFC pour les infrastructures et les ressources naturelles au Moyen-Orient et en Afrique.
Depuis plus de vingt ans, IFC, en collaboration avec la Banque mondiale, soutient le gouvernement ivoirien pour améliorer durablement l’équilibre financier du secteur énergétique. Ce nouveau financement fait suite aux investissements d’IFC dans ce secteur en 1994,1998, 2012 et 2013.
« Nous fournissons depuis longtemps une énergie fiable et respectueuse de l’environnement aux habitants de la Côte d’Ivoire. Nous et nos actionnaires, CDC et Norfund, sommes donc ravis d’étendre notre rôle à la croissance et au développement du pays », a déclaré, Paul Hanrahan, Président directeur général de Globeleq.
« La quatrième expansion de la centrale d’Azito est une marque de la confiance renouvelée à IPS(WA) de la part de l’Etat de Côte d’Ivoire et des bailleurs de fonds dont les concours cumulés s’élèvent à plus de 750 millions de dollars US, soit plus de 430 milliards de FCFA », constate Mahamadou Sylla, Directeur général d’IPS (WA). « Nous sommes ravis de ce partenariat qui permet à IPS (WA) de contribuer davantage au développement de la Côte d’Ivoire et d’autres pays de la sous-région ».
« Cette expansion est un élément important de la stratégie nationale en matière d’électrification et est soutenue par le gouvernement, dont la vision est de faire de la Côte d’Ivoire un hub énergétique en Afrique de l’ouest », a ajouté Luc Ayé, Directeur général d’Azito Énergie.
À propos d’IFC
IFC, une organisation sœur de la Banque mondiale et un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement dédiée au secteur privé dans les marchés émergents. Travaillant avec plus de 2 000 entreprises dans le monde, nous utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des marchés et des opportunités dans les régions les plus difficiles du monde. Au cours de l'exercice fiscal 2018, nous avons fourni plus de 23 milliards de dollars en financements à long terme pour les pays en développement, tirant parti du pouvoir du secteur privé pour éliminer l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.ifc.org
À propos de Globeleq
Globeleq est l’un des principaux promoteurs, propriétaires et exploitants de centrales de production d’énergie en Afrique. Depuis 2002, son équipe de professionnels expérimentés a construit un portefeuille diversifié de centrales électriques indépendantes, générant près de 1 400 MW sur 12 sites répartis dans 5 pays, et 2 000 MW supplémentaires de projets énergétiques en développement. Pour plus d'informations, rendez-vous sur: www.globeleq.com .
À propos d’IPS (Afrique de l’Ouest)
Très présent en Côte d’Ivoire et dans la sous-région depuis les années 1960, Industrial Promotion Services (Afrique de l’Ouest) est membre du réseau de sociétés du Fonds Aga Khan pour le Développement Economique (AKFED), qui s’emploie à renforcer les secteurs de l’agro-industrie et des infrastructures grâce à des projets tels que la centrale d’Azito. IPS (WA) est implanté en Afrique par le biais de grandes sociétés telles que Filtisac, Ivoire Coton et Azito Energie. Pour plus d'informations, rendez-vous sur: www.ips-wa.org/ .
À propos d’Azito Énergie S.A.
Azito Énergie S.A., une société constituée en 1998 conformément à la législation ivoirienne, est détenue au 1 er Juillet 2019 à 76,9 % par Globeleq et 23,1 % par IPS (WA). Pour plus d'informations, rendez-vous sur: www.azitoenergie.com .
Restez en contact :