Share this page

IFC et la Fondation MasterCard élargissent l'inclusion financière à des millions de personnes en Afrique

Nairobi, Kenya, 16 mai 2018 - IFC, un membre du groupe de la Banque mondiale,a publié aujourd'hui, conjointement avec la Fondation MasterCard, un nouveau rapport qui met en lumière la transformation en cours en matière d'inclusion financière en Afrique subsaharienne. Les conclusions du rapport sont basées sur les enseignements tirés de plusieurs projets qui ont l’accès à de nouveaux services financiers numériques pour plus de 7 millions d'utilisateurs sur le continent au cours des six dernières années.
Le rapport intitulé Accès au numérique : L'avenir de l'inclusion financière (Digital Access : The Future of Financial Inclusion) souligne le succès phénoménal des services financiers numériques en Afrique subsaharienne et fait état des défis qui restent à surmonter pour parvenir à un accès universel aux services financiers. Ce rapport retrace l'expérience et les connaissances acquises par IFC et la Fondation MasterCard en matière d’appui à la croissance du financement numérique en Afrique dans le cadre du Partenariat conjoint pour l'inclusion financière depuis 2012. En travaillant avec 14 institutions de microfinance, des banques, des opérateurs de réseaux mobiles et des prestataires de services de paiement à travers le continent, l'initiative conjointe a permis de recruter 7,2 millions de nouveaux utilisateurs de services financiers numériques (soit une augmentation de 250 % du nombre initial) et 45 000 nouveaux agents de services bancaires et de générer 300 millions de dollars de transactions par mois.
« L'inclusion financière est l'une des plus grandes réussites qu’a connues l’Afrique au cours de cette décennie. Les portemonnaies mobiles et les services bancaires par agent offrent désormais des transactions abordables, instantanées et fiables, des opportunités d'épargne, de crédit et même d'assurance dans les villages ruraux et les quartiers urbains où aucune banque n'avait établi de succursales », ont noté le CEO d'IFC, Philippe Le Houérou, et la Présidente et Présidente-directrice générale de la Fondation MasterCard, Reeta Roy, dans la préface conjointe du nouveau rapport.
L'inclusion financière en Afrique subsaharienne a considérablement augmenté au cours des dix dernières années, passant de 23 % en 2011 à 43 % en 2017, selon l'enquête Findex récemment publiée par la Banque mondiale. L'Afrique subsaharienne est la seule région où la proportion d'adultes titulaires d'un compte d'argent mobile excède 10 %.
« Le Partenariat pour l'inclusion financière a été un acteur important pour contribuer à l'inclusion financière en Afrique » a déclaré Ruth Dueck-Mbeba, responsable de programmes à la Fondation Mastercard. « Nous sommes fiers du travail que notre partenaire, IFC, a conduit ces six dernières années. Ceci a permis à des millions de personnes de bénéficier d'un accès aux services financiers. En outre, les connaissances acquises permettront à des millions de personnes supplémentaires d'améliorer leurs conditions de vie et leurs communautés car ils pourront intervenir dans le secteur formel des services financiers».
De plus en plus de données démontrent l'impact que l'inclusion financière numérique peut avoir sur la croissance économique et le développement inclusif. Un étude présentée dans le rapport indique que les petits exploitants de cacao en Côte d'Ivoire qui épargnaient régulièrement étaient mieux à même de nourrir leurs familles que ceux qui n'épargnaient pas, quel que soit leur revenu annuel. L’étude indique également que de nombreux petits exploitants de cacao se sentaient « socialement exclus » par les banques traditionnelles,mais qu'ils étaient généralement enclins à accepter les services bancaires numériques ou auprès d’agents.
« En RDC, je m'attends à ce que les services financiers numériques se développent encore plus rapidement au cours des cinq prochaines années. Presque toutes les banques offrent maintenant des services bancaires mobiles », a déclaré Mamie Kalonda, Présidente-directrice générale de FINCA en République démocratique du Congo, l'une des institutions clientes du Partenariat pour l'inclusion financière. « Il est important de toucher les zones rurales, car c'est là que se trouvent les populations les plus pauvres », a-t-elle ajouté.
En RDC, le taux d'utilisation des services d'argent mobile a atteint 16 % en 2017, contribuant à l'augmentation du taux d'inclusion financière global, qui est passé de 3,7 % à 26 % au cours de la même période.
« Nous pouvons voir se dessiner des tendances intéressantes à l'avenir. Tandis que l'Afrique de l'Est a longtemps réalisé la meilleure performance en termes d'évolution des services financiers numériques, l'Afrique de l'Ouest est le nouveau marché en forte croissance. Non seulement en termes de taille, mais également d'innovation », a déclaré Riadh Naouar, Directeur pour l’Afrique subsaharienne des services conseils d’IFC aux institutions financières.
« Il est nécessaire que l’ensemble du secteur à travers le continent opère une transition vers la prochaine génération de produits numériques », a-t-il ajouté. « Un marché plus vaste et davantage multidimensionnel exige des produits plus sophistiqués et pertinents, dépassant le cadre des paiements de personne à personne. Il existe des opportunités évidentes de développement des services bancaires numériques, des produits d'épargne et de crédit, ainsi que de numérisation du financement des chaînes de valeur et des paiements aux commerçants ».
Le rapport a noté quelques-uns des défis qui devront être surmontés pour continuer de faire avancer l'inclusion financière. Par exemple, étendre les services financiers au dernier kilomètre exigera des investissements dans les réseaux de commerçants et d'agents, et des innovations au niveau des chaînes de valeur agricoles. Les prestataires de services financiers devront également développer et lancer des produits qui répondent à une demande de plus en plus spécifique émanant d'une diversité encore plus importante d'utilisateurs, tels que les entrepreneurs, les commerçants, les petits exploitants agricoles, les jeunes et les femmes.
Pour plus d'informations, veuillez regarder les vidéos sur les projets conjoints d'IFC et de la Fondation MasterCard à Côte d'Ivoire ,Madagascaret en Zambie.
À propos du Partenariat pour l'inclusion financière
Le Partenariat pour l'inclusion financière est une Initiative conjointe d'IFC et de la Fondation MasterCard de 37,4 millions de dollars, visant à étendre la microfinance et à faire progresser les services financiers numériques en Afrique subsaharienne. Il est également soutenu par la Fondation Bill et Melinda Gates et la Banque autrichienne de développement, OeEB. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.ifc.org/financialinclusionafrica
À propos d'IFC
IFC, une organisation sœur de la Banque mondiale et un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement dédiée au secteur privé dans les marchés émergents. Travaillant avec plus de 2 000 entreprises dans le monde, nous utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour créer des marchés et des opportunités dans les régions les plus difficiles du monde. Au cours de l'EF 2017, nous avons fourni un niveau record de 19,3 milliards de dollars en financement de long terme pour les pays en développement, tirant parti du pouvoir du secteur privé pour contribuer à éliminer l'extrême pauvreté et à promouvoir une prospérité partagée. Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.ifc.org
À propos de la Fondation MasterCard
La Fondation MasterCard vise un monde où chacun a l'opportunité d'apprendre et de prospérer. Le travail de la Fondation est guidé par sa mission consistant à faire progresser l'apprentissage et à promouvoir l'inclusion financière en faveur des personnes vivant dans la pauvreté. La fondation MasterCard, l'une des plus grandes fondations au monde,travaille presque exclusivement en Afrique. Elle a été fondée en 2006 par MasterCard International et opère indépendamment sous la gouvernance de son propre Conseil d'administration. La fondation est basée à Toronto, au Canada. Pour plus d'informations et pour s'inscrire à la newsletter de la fondation, rendez-vous sur www.mastercardfdn.org. Suivez la fondation sur @MastercardFdn sur Twitter.
Restez connectés