Share this page

IFC s'associe à Philips et Co-operative Bank of Kenya pour aider les prestataires de soins en Afrique à se doter d'équipements médicaux essentiels

French.png

AM Logos.jpg 

Johannesburg, Afrique du Sud, 14 avril 2021—IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, annonce avoir établi des partenariats avec Philips, entreprise leader en technologies médicales, et la Co-operative Bank of Kenya afin d'aider les petites entreprises du secteur de la santé en Afrique à acheter des équipements médicaux essentiels et à renforcer leur capacité d'action face à la pandémie de COVID-19 et aux autres défis sanitaires urgents.

Il s'agit des premiers partenariats conclus au titre du Mécanisme pour l'accès aux équipements médicaux en Afrique (ou AMEF pour Africa Medical Equipment Facility). Ce dernier vise à offrir des mécanismes de partage des risques pour faciliter l'accès des petites entreprises à des prêts et des crédits-bails pour un montant total maximal de 300 millions de dollars.

À travers ce mécanisme, IFC va s'associer à des fabricants d'équipements médicaux et à des institutions financières locales pour soutenir les prestataires de soins de santé au Cameroun, en Côte d'Ivoire, au Kenya, en Ouganda, au Rwanda, au Sénégal et en Tanzanie.

Le montant des prêts accordés aux petites entreprises du secteur de la santé — qui servent plus de la moitié de la population africaine, notamment des patients à faibles revenus — devrait se situer entre 5 000 et 2 millions de dollars. L'objectif est de les aider à louer ou acheter des équipements.

Actuellement, la plupart de ces petits prestataires de soins ne peuvent obtenir de prêts bancaires en raison du risque de crédit élevé qui leur est associé. Par conséquent, ils manquent de moyens pour acheter des équipements médicaux, moderniser leurs installations ou recruter du personnel qualifié.

« Beaucoup de petites entreprises du secteur de la santé en Afrique ne disposent pas des équipements dont elles ont besoin pour répondre à la pandémie de COVID-19 et fournir d'autres services essentiels à la population », explique Makhtar Diop, directeur général d'IFC. « Débloquer l'accès au financement peut sauver des vies dès maintenant. A plus long terme, cela permettra de renforcer les systèmes de santé à travers le continent. »

L'AMEF bénéficie du soutien du Mécanisme de financements mixtes (BFF) du Guichet de promotion du secteur privé (PSW) de l'Association internationale de développement (IDA) et du Mécanisme de financement mondial pour les femmes, les enfants et les adolescents (GFF). Il est placé sous l'égide de la Plateforme mondiale pour la santé d'IFC, créée pour aider les pays en développement à combattre la pandémie de coronavirus et renforcer la résilience de leurs systèmes de santé.

« Le manque d'accès à des soins de qualité et abordables est l'un des problèmes les plus critiques de notre époque », souligne Winfried Jansen, en charge des systèmes de santé de Philips Africa. « Philips entend apporter une contribution importante à l'amélioration des soins de santé en Afrique grâce à des solutions innovantes, adaptées aux besoins locaux. De nombreux établissements du continent aimeraient investir dans les nouvelles technologies médicales, mais il leur est difficile d'obtenir les financements nécessaires. Avec Philips Capital et grâce à ce partenariat avec IFC, nous allons permettre à des établissements de santé d'assurer des soins de qualité à un grand nombre de patients. »

Le partage des risques est un instrument efficace pour encourager les institutions financières à accorder des prêts à de petites entreprises. Avec le soutien de l'IDA-PSW et du GFF, sous la forme d'une garantie au premier risque, IFC est en mesure d'offrir des mécanismes de partage des risques dans les marchés les plus difficiles, y compris les pays touchés par des conflits.

« Ce partenariat avec IFC et Philips permettra à la Co-operative Bank d'accorder des crédits à un plus grand nombre d'investisseurs dans le secteur de la santé, qui se heurtaient jusqu'ici à de grandes difficultés pour contracter des emprunts. Les dépenses de santé sont l'un des postes les plus importants du budget de nombreux ménages au Kenya. Toute aide visant à favoriser la croissance du secteur et à en faire bénéficier notre population est donc la bienvenue », se félicite Gideon Muriuki, président-directeur général de la Co-operative Bank of Kenya.

L'AMEF comprend aussi un programme d'assistance technique qui vise à aider les petites entreprises du secteur de la santé à améliorer leurs processus d'achat d'équipements médicaux, leurs compétences en gestion financière et la planification de leurs activités. Ce programme aidera également les institutions financières participantes à renforcer leurs compétences en matière de souscription de crédit pour le secteur de la santé. Ainsi au Kenya, le GFF proposera son soutien technique pour améliorer la qualité des soins dans les petites et moyennes structures qui servent les populations à faibles revenus, en particulier les femmes et les enfants.

IFC prévoit d'étendre le Mécanisme pour l'accès aux équipements médicaux en Afrique à d'autres pays et invite les institutions financières et fabricants d'équipements intéressés à prendre contact avec ses services pour envisager des partenariats.

À propos d'IFC

La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. Elle est active dans plus de 100 pays et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et de débouchés dans les pays en développement. Au cours de l'exercice 2020, elle a investi 22 milliards de dollars dans des sociétés privées et dans des institutions financières dans des pays en développement, mobilisant ainsi les capacités du secteur privé pour mettre fin à l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.ifc.org.

À propos de Royal Philips

Royal Philips (NYSE: PHG, AEX: PHIA) est une société leader en technologies de la santé, qui vise à améliorer la santé des gens et favoriser de meilleurs résultats, à travers le continuum des soins de santé, allant d'une vie saine et à la prévention, en passant par le diagnostic, le traitement et les soins à domicile. Philips tire parti d'une technologie de pointe et d'une profonde connaissance clinique et des consommateurs, afin de fournir des solutions intégrées. Établie aux Pays-Bas, la société est un chef de file en imagerie diagnostique, traitement guidé par l'image, surveillance des patients et informatique de la santé, ainsi que dans les domaines de la santé des consommateurs et des soins à domicile. Philips a généré 18,1 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 et emploie environ 77 000 personnes en vente et services dans plus de 100 pays. Suivez l'actualité de Philips sur www.philips.com/newscenter.

À propos de la Co-operative Bank of Kenya

Co-operative Bank Group (Co-op Bank) a été constitué au Kenya conformément à la loi sur les sociétés et est autorisé à exercer des activités bancaires en vertu de la loi sur les banques. Cotée en Bourse depuis 2008, Co-op Bank est aujourd'hui la plus grande banque coopérative d'Afrique. Le groupe est l'une des plus grandes institutions financières de la région et possède cinq filiales : Kingdom Securities Ltd, Co-optrust Investment Services Limited, Co-operative Consultancy & Insurance Agency Limited, Kingdom Bank Limited et Co-operative Bank of South Sudan. Il détient également une participation de 24,8 % dans CIC Insurance Group et 25 % de Co-op Bank Fleet Africa Leasing Limited. Son implantation dans la région compte 156 succursales au Kenya, quatre au Soudan du Sud, 576 guichets automatiques et plus de 23 000 agences bancaires Co-op Kwa Jirani au service d'une clientèle en pleine expansion et qui rassemble aujourd'hui plus de 8,8 millions de titulaires de comptes.

À propos du Guichet de promotion du secteur privé de l'IDA

Le Guichet de promotion du secteur privé (PSW) a été mis en place par le Groupe de la Banque mondiale au titre de la 18e reconstitution des ressources de l'Association internationale de développement (IDA-18). Conçu pour stimuler l'investissement privé dans les pays les plus pauvres et fragiles, il a été reconduit dans le cadre d'IDA-19. Ce dispositif, qui rend compte de la place centrale du secteur privé dans la réalisation de la mission de l''IDA et des objectifs du Groupe de la Banque mondiale, propose des solutions de financement de co-investissements et des garanties pour réduire le risque des investissements privés soutenus par IFC et l'Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA). Son intervention est sollicitée en l'absence de solutions commerciales et lorsque les autres produits et outils offerts par le Groupe de la Banque mondiale sont jugés insuffisants. Pour en savoir plus: http://ida.worldbank.org/psw.

À propos du Mécanisme de Financement Mondial (GFF)

Le Mécanisme de financement mondial pour les femmes, les enfants et les adolescents (GFF) est un partenariat mondial multipartite, hébergé par la Banque mondiale, qui s'engage à garantir que toutes les femmes, tous les enfants et tous les adolescents puissent survivre et s'épanouir. Le Fonds fiduciaire du GFF bénéficie de l'appui des gouvernements de l'Allemagne, du Burkina Faso, du Canada, de la Côte d'Ivoire, du Danemark, du Japon, de la Norvège, des Pays-Bas, du Qatar et du Royaume-Uni, ainsi que du soutien de la Fondation Bill et Melinda Gates, de la Fondation Susan T. Buffet, de la Commission européenne, de Laerdal Global Health, de MSD for Mothers et de la Fondation Rockefeller. Le GFF vient soutient 36 pays à revenu faible et intermédiaire en leur fournissant un financement catalytique et une assistance technique pour élaborer et mettre en œuvre des plans de santé nationaux prioritaires et maximiser les synergies pour l'utilisation du financement national et de l'aide extérieure afin d'améliorer l'accès à des soins abordables et de qualité et obtenir des résultats meilleurs et plus durables en matière de santé.

Pour suivre l'actualité d'IFC

www.facebook.com/IFCwbg

www.twitter.com/IFC_org

www.youtube.com/IFCvideocasts

www.ifc.org/SocialMediaIndex

www.instagram.com\ifc_org