Share this page

IFC et la Banque africaine de développement lancent un programme d’appui aux agricultrices en Côte d’Ivoire

French ADBG.JPG

Abidjan, Côte d'Ivoire, 17 juin 2021 – Afin de renforcer les compétences professionnelles, l'accès au financement et les revenus de milliers d'Ivoiriennes travaillant dans le secteur agricole, la Société financière internationale (IFC) et l'initiative « Initiative pour favoriser l'accès des femmes au financement en Afrique » (AFAWA) de la Banque africaine de développement (BAD) signent aujourd'hui un programme d'appui aux agricultrices du secteur vivrier en Côte d'Ivoire.

 
Ce programme d'assistance technique d'une durée de trois ans, mis en place avec le Gouvernement de la Côte d'Ivoire et des institutions financières, va soutenir 200 coopératives d'agricultrices du secteur vivrier. Le projet vise à aider ces coopératives, largement informelles, et leurs dirigeantes à se professionnaliser. Il contribuera à renforcer les compétences techniques, commerciales et financières de ces organisations pour les aider à mieux servir les milliers de petites exploitantes agricoles qui en sont membres.

Dans le cadre de ce projet, IFC et la BAD travailleront étroitement avec les institutions financières en Côte d'Ivoire en les aidant à mieux comprendre et répondre aux besoins de financement des agricultrices. En outre, le projet servira de plateforme pour soutenir la collaboration avec le gouvernement dans le but de mettre en place les réformes juridiques, réglementaires et institutionnelles facilitant l'amélioration du climat des affaires pour les femmes entrepreneures.

« Ce programme mis en œuvre avec la Banque africaine de développement est une formidable opportunité pour les agricultrices ivoiriennes de créer et de développer leurs entreprises. Un financement abordable et durable pour les femmes est une priorité pour IFC en raison de son potentiel à soutenir les entrepreneures et leurs familles, ainsi qu'à être porteur de croissance pour l'économie », a déclaré Aliou Maiga, directeur régional d'IFC pour l'Afrique de l'Ouest et centrale.

Le secteur agricole représente environ un quart du PIB de la Côte d'Ivoire et près de la moitié des emplois. Bien souvent, les agricultrices ivoiriennes n'ont pas accès aux formations financières et professionnelles, ce qui limite leurs capacités à entreprendre et leurs revenus.

« Travailler avec le Gouvernement de la Côte d'Ivoire pour remédier aux difficultés auxquelles sont confrontées les coopératives de femmes dans la production de cultures de base et pour améliorer l'environnement des affaires aura un impact positif sur la production alimentaire du pays, et renforcera également la capacité des coopératives dirigées par des femmes à participer pleinement à la croissance économique », a déclaré Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice régionale Afrique de l'Ouest de la Banque africaine de développement.

Ce projet, d'une valeur de 3 millions de dollars, sera mis en œuvre dans le cadre de l'Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (We-Fi) qui vise à démontrer la viabilité, le potentiel, la rentabilité et la capacité commerciale des petites et moyennes entreprises (PME) détenues par des femmes en Côte d'Ivoire et ailleurs dans le monde. Le projet est également soutenu par le Guichet pour le secteur privé du Programme mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP), avec un financement dédié du Royaume-Uni pour soutenir les synergies entre les guichets des secteurs public et privé.

 

 

A propos de IFC       
La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les pays émergents. Elle mène des opérations dans plus d'une centaine de pays, consacrant son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d'opportunités dans les pays en développement. Au cours de l'exercice 2020, elle a investi 22 milliards de dollars dans des sociétés privées et dans des institutions financières dans des pays en développement, mobilisant ainsi les capacités du secteur privé pour mettre fin à l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifc.org.

Contact : Kouame N'Dri | Chargé de Communication | IFC Côte d'Ivoire | kndri@ifc.org

Suivez l'actualité d'IFC :
www.facebook.com/IFCwbg
www.twitter.com/IFC_org
www.youtube.com/IFCvideocasts
www.ifc.org/SocialMediaIndex
www.instagram.com\ifc_org

 

A propos de la Banque africaine de développement
Le Groupe de la Banque africaine de développement est la première institution de financement du développement en Afrique. Il est composé de trois entités : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Présente sur le terrain dans 41 pays africains et disposant d'un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique durable et au progrès social de ses 54 États membres régionaux. À travers l'initiative « Affirmative Finance Action for Women in Africa » (AFAWA), la Banque vise à combler le déficit de 42 milliards de dollars en matière d'accès au financement et à stimuler l'esprit entrepreneurial des femmes sur le continent.
Pour plus d'informations: www.afdb.org

Contact: Olufemi Terry | Département Communication et Relations Externes | Banque africaine de développement |               e-mail: o.terry@afdb.org
 
 

 
A propos du We-Fi
L'initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (We-Fi) est un partenariat de collaboration entre 14 gouvernements (Australie, Canada, Chine, Danemark, Allemagne, Japon, Pays-Bas, Norvège, Fédération de Russie, Arabie saoudite, République de Corée, Émirats arabes unis, Le Royaume-Uni et les Etats-Unis), ainsi que huit banques multilatérales de développement et autres parties prenantes publiques et privées. Installé au sein du Groupe de la Banque mondiale et lancé en Octobre 2017, We-Fi cherche à débloquer des milliards de dollars de financement pour s'attaquer à l'ensemble des obstacles auxquels sont confrontées les femmes entrepreneures - en améliorant l'accès au financement, aux marchés, à la technologie et au mentorat, tout en renforçant les politiques, cadres juridiques et réglementaires. Pour plus d'informations, visitez www.we-fi.org.

À propos du GAFSP
Le Programme mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP) est une initiative mondiale mettant en commun les fonds de donateurs pour financer des programmes axés sur l'augmentation de la productivité agricole comme moyen de réduire la pauvreté et d'accroître la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le guichet du secteur privé, géré par IFC et soutenu par les gouvernements de l'Australie, du Canada, du Japon, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et des États-Unis, fournit des prêts à court et long terme, des garanties de crédit, des fonds propres et une assistance technique aux entreprises du secteur privé et aux intermédiaires financiers. Il relie les petits agriculteurs aux marchés en améliorant leur accès au financement, à la technologie, à l'expertise et aux intrants. https://www.gafspfund.org/